Élections fédérales 2015

Lettre aux membres de la FTQ

Votre vote le plus important de la décennie

Des élections fédérales auront lieu en octobre prochain et nous pensons que ce sera votre vote le plus important de la décennie. Pourquoi?

Il y a près de dix ans, lorsque Stephen Harper est devenu premier ministre du Canada, il avait annoncé que lorsqu’il en aurait terminé avec son programme, nous ne reconnaîtrions plus le Canada. On a eu tort de ne pas le croire sur parole!

Le bilan des années Harper que nous dressons dans le feuillet spécial du Monde ouvrier est renversant. Il n’est pas exhaustif, mais il brosse le triste portrait d’un pays qui régresse.

Le Canada n’est plus un exemple pour le monde. Avant, il contribuait à la paix et à la création d’un monde meilleur. Aujourd’hui, il est militariste et sabote les ententes internationales pour le contrôle des armes. Avant, il était à l’avant-garde de la lutte contre le réchauffement climatique. Aujourd’hui, il déchire le protocole de Kyoto et subventionne l’industrie pétrolière des sables bitumineux, une des pires menaces au climat de la planète. Tout cela se fait en votre nom.

Le gouvernement Harper a miné la crédibilité de nos institutions démocratiques. Il s’en est pris à tous les groupes qui ne partagent pas sa vision du monde, syndicalistes, écologistes, féministes… la liste est longue. Ne respectant pas l’esprit du Code du travail, il est intervenu à plusieurs occasions dans des négociations de convention collective afin de favoriser la partie patronale. Il a également adopté des lois ciblant spécifiquement les syndicats et favorisant les employeurs, ce qui nous porte à croire qu’il n’a pas et n’aura pas les intérêts des travailleurs et des travailleuses à cœur.

Au moment d’écrire ces lignes, les médias rapportent des choses jamais encore vues ou entendues au pays. Des scientifiques employés du gouvernement fédéral protestent dans la rue! S’estimant bâillonnés, ils ne peuvent même plus fréquenter les colloques scientifiques où ils échangent leurs connaissances. Des gouvernements protestent contre les coupes budgétaires à Radio-Canada. Vous avez bien lu: ce ne sont pas des syndicats qui protestent, ce sont les gouvernements du Québec et de l’Ontario! Ils soutiennent que Radio-Canada ne peut plus remplir le mandat que lui impose la Loi sur la radiodiffusion.

Il serait facile de faire des choix politiques qui nous ressemblent plus. Un seul des 65 avions F-35 que le gouvernement Harper nous oblige à acheter permettrait de créer 56 000 nouvelles places en garderie!

Pour plus d’information, voir le cahier spécial du Monde ouvrier:
Télécharger le feuillet spécial sur les Élections fédérales 2015.

Continuité ou changement?

Le 19 octobre prochain, le jour du vote, vous devrez choisir entre la continuité ou le changement. Après dix ans du régime Harper, une chose est claire à nos yeux: un changement est nécessaire si nous ne voulons pas laisser moins aux générations futures que ce que nos propres parents nous ont laissé.

La FTQ ne vous dira pas pour qui voter. Peut-être même que certaines choses vous plaisent dans le style ou les décisions habilement vendues par les ministres de Stephen Harper. Mais, si vous aimez des productions culturelles québécoises telles que 19-2 ou Unité 9 ou si vous aimeriez avoir droit à des prestations d’assurance-emploi le jour où, par malchance, vous perdrez votre emploi, ne votez pas pour les conservateurs de Stephen Harper!

Le 19 octobre, chaque vote comptera, le vôtre, celui de votre voisin, de votre cousin… C’est pourquoi nous vous invitons à vous joindre à notre effort collectif pour inciter le plus grand nombre d’électeurs et d’électrices à participer à ce scrutin déterminant. Nous sommes convaincus que la très grande majorité des Québécois et des Québécoises ne partage pas les valeurs et la vision du monde de Stephen Harper.

Daniel Boyer, président de la FTQ, et Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ