2007.10.19

2007.10.19

« Des travailleurs tunisiens au détriment de la main-d’oeuvre locale à la mine Langlois de Lebel-sur-Quévillon! » – Gilles Chapadeau, conseiller régional FTQ

Rouyn-Noranda, le 19 octobre 2007 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) de l’Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec a été informée que la minière Breakwater, qui exploite la mine Langlois à Lebel-sur-Quévillon, a demandé à Immigration Canada 47 permis de travail pour des travailleurs venant de la Tunisie.

« Nous avons dénoncé le fait que pendant que nos travailleurs de la forêt se retrouvent sans emploi, les entreprises minières vont chercher leur main-d’oeuvre dans d’autres provinces. Mais là, c’est le comble de l’indécence! Pendant que toute l’économie d’une ville vit ses pires moments, la mine Langlois tente d’importer de la main-d’oeuvre de l’extérieur du pays. Les gens de Lebel-sur-Quévillon ne demandent pas mieux que de recevoir de la formation et travailler », déclare Gilles Chapadeau, conseiller régional FTQ.

« Comment peut-on permettre que l’on exploite nos ressources naturelles dans un territoire où on ne privilégie pas les travailleurs de cette région? » ajoute M. Chapadeau.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

– 30 –

Source : FTQ Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec
Pour information : Gilles Chapadeau : 819 279-7828

33e CONGRÈS DE LA FTQ

16 janvier au 19 janvier 2023

Tout savoir sur le Congrès

CAMPAGNE EN COURS

Mouvement pour un régime public et universel d’assurance médicaments

Voir la campagne
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) |

LE MONDE OUVRIER

Consulter Le Monde ouvrier

Mobilisation (événements)

Voici la liste des mobilisations. Si vous ne trouvez pas votre événement, contactez-nous.


16 au 19 janvier 2023

Congrès de la FTQ

Voir tous les événements

À VISIONNER

Métier: mécanicienne industrielle dans l’industrie forestière

Visionnez le parcours inspirant de Véronique!