Crise du coronavirus - La FTQ prend acte du décret dans le secteur de la santé adoptée par le gouvernement

Montréal, le 21 mars 2020. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et ses syndicats affiliés dans le secteur public (SCFP, SQEES-298, SEPB, UES 800) reçoivent avec consternation l’arrêté ministériel dans le secteur de la santé adopté ce samedi par le gouvernement du Québec. La FTQ regrette cette décision du gouvernement. Pour nous, il est urgent de mettre en place des mesures mobilisantes afin de soutenir le travail des femmes et des hommes qui œuvrent au quotidien afin de minimiser les impacts de cette crise.  En ce sens, la FTQ salue le dévouement dont fait preuve ses membres et met en garde le gouvernement contre l’application de mesures prématurées dont l’effet serait néfaste.

« Pour la FTQ, il est important que les administrateurs comprennent bien qu’ils devront favoriser en tout temps le volontariat plutôt que la contrainte pour assurer le bon fonctionnement du système de santé. De son côté, le gouvernement a le devoir d’agir de façon responsable et de diffuser les bons messages aux gestionnaires pour ne pas démobiliser les travailleuses et travailleurs de la santé qui se dévouent sans relâche auprès de la population du Québec depuis le début de cette crise », déclare le président de la FTQ Daniel Boyer.

L’arrêté ministériel donne entre autres aux administrateurs le pouvoir de :

  • Suspendre ou annuler les congés de toute nature incluant les vacances et congés sans solde;
  • Réaffecter le personnel à l’endroit qui sera jugé nécessaire dans le réseau de la santé et des services sociaux ou dans un tout autre lieu désigné;
  • Modifier les horaires de travail afin de permettre à l’employeur de disposer des ressources nécessaires.

Pour la FTQ, ces mesures ne doivent être mises en place qu’en cas d’extrême nécessité.En ce sens, nous invitons les directions d’établissements à convenir avec les syndicats, tel que le prévoit cet arrêté ministériel, des meilleurs moyens pour poursuivre solidairement notre effort collectif, et de les aviser avant qu’une des mesures prévues à l’arrêté ne soit appliquée.

Cliquez pour consulter l’arrêté ministériel 

« Nous le répétons sans cesse depuis le début de cette pandémie, les travailleuses et travailleurs que nous représentons sont en première ligne et font de la santé et la sécurité de tous les Québécois et Québécoises leur priorité. La population du Québec a besoin de ses “anges gardiens” comme aime si bien les appeler le premier ministre. Le gouvernement a la responsabilité de prendre également soin de ces derniers », conclut le président de la FTQ.

 

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.