Consultations prébudgétaires fédérales

Denis Bolduc, secrétaire général de la FTQ

Denis Bolduc, secrétaire général de la FTQ / Photo: Eric Demers

Ottawa doit bonifier l’assurance-emploi et mettre en place un régime public et universel d’assurance médicaments

Montréal, le 16 février 2022. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) invite le gouvernement fédéral à agir rapidement afin de privilégier des mesures qui répondent aux besoins de la population. Pour la FTQ, le prochain budget fédéral doit annoncer une véritable relance économique durable, résiliente, solidaire et verte.

Dans son mémoire soumis au Comité permanent des finances du gouvernement fédéral, la FTQ y présente une série de recommandations touchant entre autres l’économie et la protection sociale de la population. Les demandes de la FTQ sont claires : amélioration du Régime d’assurance-emploi; instauration d’un Régime public et universel d’assurance médicaments; rehaussement du financement fédéral pour le système de santé; mise en œuvre d’un plan de relance économique; prévision d’une transition juste; une justice fiscale en menant une lutte active contre les paradis fiscaux.

« Les travailleurs et travailleuses qui perdent leurs emplois doivent pouvoir s’appuyer sur un régime d’assurance-emploi leur permettant de vivre dignement lorsqu’ils ont le malheur de se retrouver au chômage. Actuellement, au Canada, six personnes sur dix qui perdent leur emploi ne peuvent bénéficier du régime, même si elles paient des cotisations. C’est injuste ! », déclare le secrétaire général de la FTQ, Denis Bolduc.

« Il est aussi urgent de mettre en place un véritable régime public et universel d’assurance médicaments. Déjà, le gouvernement libéral a renié son engagement d’instaurer un tel régime tel que promis dans son budget de 2019. Cela doit être corrigé. Ottawa doit également assurer un droit de retrait avec pleine compensation pour le Québec à condition bien sûr que la province adopte un régime équivalent ou supérieur au régime canadien », d’ajouter le secrétaire général.

« En matière économique, le gouvernement doit rejeter tout retour à des politiques d’austérité. Ottawa doit bâtir une économie durable et équitable avec une stratégie industrielle ambitieuse et verte et s’engager vers une transition juste pour les travailleurs et travailleuses », conclut Denis Bolduc.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.