La vaccination obligatoire ne doit pas devenir un bar ouvert pour les entreprises

Montréal, le 1er septembre 2021. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) estime que les sorties de certains membres du gouvernement du Québec sur la vaccination obligatoire sont irresponsables.

« Bien que la FTQ soit favorable à la vaccination, cette décision appartient au travailleur ou à la travailleuse. Ici, il est question de droits et libertés, du droit du travail, du droit à l’intégrité physique et du droit à la vie privée », déclare le président de la FTQ.

« Si le gouvernement avait pris la peine d’inviter la FTQ a témoigné lors de sa trop courte commission parlementaire sur ce sujet jeudi et vendredi derniers, il aurait appris que tout ce dossier ne se règle pas sur le coin d’une table, qu’il y a des enjeux qui mettent en péril le gagne-pain des travailleurs et travailleuses et que cela comporte aussi des implications en matière de relations de travail », ajoute le secrétaire général de la FTQ Denis Bolduc.

« Le gouvernement ne peut larguer dans la cour des travailleurs et travailleuses la responsabilité de la vaccination obligatoire en entreprise. Il appartient aux patrons d’instaurer des mesures d’accommodements avant de se permettre de transgresser les droits fondamentaux des travailleurs et travailleuses. Ce n’est pas aux employeurs d’imposer la vaccination et d’en définir les modalités. Si jamais cela devenait nécessaire, cela devra être justifié en fonction d’objectifs de la santé publique. Ça n’a aucun sens qu’une entreprise puisse exiger que ses travailleurs et travailleuses soient vaccinés pour des soucis opérationnels et des mesures économiques », conclut le président de la FTQ.