La FTQ dénonce la direction d’Aéroports de Montréal - Aéroports de Montréal doit mettre fin à son chantage et respecter ses employés

Daniel Boyer et Serge Cadieux

Photo: Eric Demers

Montréal, le 19 décembre 2018. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) dénonce la direction d’Aéroports de Montréal (ADM) qui menace de mettre à pied 93 préposés à l’accueil, agents d’administration et agents du bureau des permis en ayant recours à la sous-traitance s’ils ne réduisent pas leur salaire d’un tiers. Cela représente une perte de salaire moyen de 16 000$ par année.

«Ce chantage à la veille de Noël est inacceptable et cela doit être dénoncé haut et fort. La menace de la direction est d’autant plus inadmissible qu’ADM prévoit une croissance de près de 7% pour l’année 2018. Ce n’est pas comme si ADM était une entreprise déficitaire, bien au contraire, l’entreprise engrange des millions de dollars et prévoit même faire des investissements pour les prochains mois qui dépassent les 2,5 milliards de dollars», déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

«ADM se vante d’avoir des employés qui font preuve de passion et de compétence, et bien ADM doit savoir que la compétence et la passion, ça se paie. Ce chantage est d’autant plus honteux puisque les huit membres de la direction se sont partagé des bonis d’un million de dollars l’an dernier. Le succès d’Aéroports de Montréal c’est aussi le succès des travailleurs et travailleuses qui œuvrent chaque jour au bien-être des passagers et la direction doit le reconnaître non pas en diminuant les conditions de travail et le salaire de ses employés, mais bien au contraire, en faisant en sorte de les améliorer», ajoute le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.