Crise du coronavirus - La FTQ accepte de rencontrer le Conseil du trésor

 

Québec, le 19 mars 2020. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et ses syndicats affiliés représentant du personnel dans le secteur public (SCFP, SQEES-298, SEPB et UES 800) répondent de façon positive à l’invitation du Conseil du trésor d’explorer avec lui des propositions devant permettre de traverser cette crise dans le respect des travailleurs et travailleuses que nous représentons que ce soit en santé ou en éducation.

« Comme nous l’avons déjà dit au premier ministre lors de notre rencontre de dimanche dernier, les travailleurs et travailleuses de tous les secteurs sont mobilisés et volontaires pour répondre aux défis que nous impose la crise du coronavirus. Nous sommes prêts à entendre le gouvernement, mais le gouvernement doit aussi être prêt à nous entendre. Notre priorité, c’est la santé et la sécurité de tous les Québécois et Québécoises », déclare le président de la FTQ Daniel Boyer.

Le gouvernement devra prendre garde de ne pas poser de gestes qui risquent de démobiliser. Nous voulons que les canaux de communication restent ouverts et nos organisations sont disponibles en tout temps pour atténuer le plus possible l’impact de cette crise. Cela doit se faire dans le dialogue, la confiance et le respect.

« Les travailleurs et travailleuses en santé et en éducation qui œuvrent dans les différents établissements sont bien conscients que les prochaines semaines et mois vont être extrêmement demandant. Tous et toutes ont à cœur le bien-être de la population et sont au rendez-vous de jour comme de nuit pour faire en sorte que nous sortions vainqueurs de cette crise. Mais en même temps, les gestes du gouvernement devront faire en sorte que les travailleurs et travailleuses restent mobilisés », conclut le président de la FTQ.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

Les travailleuses et travailleurs du secteur public de la FTQ sont représentés par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298 (SQEES-298), le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB) et l’Union des employés et employées de service, section locale 800 (UES 800).