La formation «Alerte aux décibels» fait peau neuve

C’est avec plaisir que le service de l’éducation de la FTQ vous annonce que la formation Alerte aux décibels, d’une durée de trois jours, vient tout juste d’être mise à jour. On se souvient peut-être que la dernière version, conçue sous la forme d’un plan d’action réparti en quatre cahiers, datait de 1998 et qu’une révision de certaines parties du contenu du cours était devenue nécessaire pour inclure les nombreux résultats des diverses recherches, des nombreux développements et des statistiques plus pertinentes sur la question de la surdité reliée au travail.

Éliminer le bruit qui rend sourd, c’est possible!

On le sait, le bruit au travail est un produit de la révolution industrielle. Il est tellement associé au progrès que même à l’heure des techniques de pointe ultraperformantes, on croit toujours que production et bruit sont indissociables, même si l’on sait que le bruit est nocif pour la santé. Au Québec, jusqu’au début des années 1970, la «gestion» du bruit au travail était laissée aux entreprises. Depuis l’adoption de la Loi sur la santé et sécurité du travail, des équipes spécialisées en santé au travail ont reçu le mandat d’examiner en détail les environnements de travail.

Entre 1980 et 1995, plusieurs milieux ont été soumis à des mesures du bruit, ce qui a permis de cibler les groupes de travailleurs et de travailleuses susceptibles de développer, ou ayant déjà développé, une surdité. Dans cette foulée, des dizaines de milliers de personnes ont passé des examens audiométriques. De ce nombre, des milliers ont reçu de l’aide et des indemnisations. Le bruit a été réduit dans plusieurs milieux, heureux résultat de l’attention plus marquée aux conditions de l’environnement de travail.

La surdité due au bruit est aujourd’hui la maladie professionnelle qui touche le plus grand nombre de travailleurs et travailleuses.

Cependant, la réduction du bruit n’est toujours pas considérée comme rentable par une majorité d’employeurs, ce qui fait qu’aujourd’hui, encore plus de 400000 travailleurs et travailleuses sont exposés à des niveaux moyens de bruit supérieurs à 85 décibels pour 8 heures de travail et sont sourds chaque jour en sortant du travail. La surdité due au bruit est aujourd’hui la maladie professionnelle qui touche le plus grand nombre de travailleurs et travailleuses.

Mais il est possible d’arrêter ce fléau, et contrairement à ce que l’on croit, le bruit industriel nocif n’est pas un mal nécessaire. Il est même un poids dont notre économie a tout intérêt à se délester. On peut réduire ce bruit et même l’enrayer.

Pour cela, il faut savoir reconnaître le bruit nocif au travail et ses effets sur nous et nos collègues. Ainsi, la démarche proposée dans ce nouveau cahier de formation est de bien maîtriser de «A à Z» la question du bruit en milieu de travail, de la prévention par la réduction du bruit à la source et de l’indemnisation de la surdité professionnelle par l’ouverture d’un dossier à la CNESST pour les victimes.

Pour le confrère Serge Beaulieu, du service de l’éducation de la FTQ, qui est responsable notamment de la filière santé et sécurité du travail, le cours, qui a retrouvé une certaine popularité ces dernières années après une petite période d’accalmie entre 2003 et 2008, saura répondre aux nouveaux besoins exprimés par les membres intéressés par le sujet. Il tient d’ailleurs à remercier le comité technique qui a été formé pour la révision de cette formation sur les aspects pédagogiques et syndicaux ainsi qu’Alexis Pinsonnault-Skvarenina, M.P.A. audiologiste, président élu de l’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes, pour sa contribution à la révision du contenu technique de ce cours.

Les formateurs et formatrices en santé et sécurité du travail des syndicats affiliés sont souvent en mesure d’offrir de nouvelles formations sans autres formalités. Pour ceux et celles qui le désirent ou qui veulent obtenir davantage d’information sur le contenu révisé de ce cours, il est également possible de suivre une formation de perfectionnement en communiquant avec le responsable à l’éducation de votre syndicat.

Bonne formation!


Pour plus de renseignements : https://formation-syndicale.ftq.qc.ca/alerte-aux-decibels/.