La FTQ se réjouit de la tenue du FSM 2016 à Montréal

Montréal, le 30 mars 2015. – Au même moment où se termine le Forum social mondial de Tunis, commence le décompte pour le prochain Forum social mondial (FSM) qui aura lieu, c’est aujourd’hui officiel, à Montréal en août 2016. La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue cette décision et se réjouit que ce grand rendez-vous mondial des mouvements sociaux ait lieu à Montréal l’an prochain. Ce sera l’occasion de faire du Québec et du Canada le centre des grands débats sociaux, politiques et économiques du moment.

Réuni, hier, à Tunis, à l’occasion du FSM Tunis 2015, le Conseil international du FSM a accueilli avec enthousiasme l’idée de tenir la prochaine rencontre mondiale au Québec. Le FSM 2016 a pour objectif de rassembler plusieurs dizaines de milliers de personnes provenant de groupes de la société civile, d’organisations et de mouvements sociaux qui souhaitent construire un monde durable et solidaire, où chaque personne et chaque peuple a sa place et peut faire entendre sa voix.

Rappelons que la proposition de tenir cet événement d’envergure mondiale au Québec avait été lancée il y a déjà plusieurs années et qu’elle avait reçu le soutien des gouvernements fédéral et provincial, ainsi que celui de la Ville de Montréal.

Le Forum social mondial est un espace de débat démocratique d’idées, d’approfondissement de la réflexion, de formulation de propositions, d’échange d’expériences et d’articulation de mouvements sociaux, réseaux, ONG et d’autres organisations de la société civile qui s’opposent au néolibéralisme. À la première rencontre mondiale de 2001, à Porto Alegre (Brésil), qui visait à offrir une tribune aux antipodes du Forum économique mondial de Davos, a succédé un processus mondial de recherche et de construction d’alternatives aux politiques néolibérales qui se poursuit aujourd’hui.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.