Un conflit inutilement long s’achève enfin!

Montréal, le 23 janvier 2016. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue les membres du Syndicat démocratique des employés de garages Saguenay-Lac St-Jean (CSD) qui ont ratifié à 94 % l’entente de principe intervenue la semaine dernière entre le syndicat et le groupe des employeurs. « Nous saluons le courage des travailleurs et travailleuses qui ont subi près de trois ans de lock out. Ce conflit a été inutilement long, il a infligé des coûts épouvantables aux familles touchées et à la communauté. Nous faisons le souhait qu’il serve de précédent pour que ça ne se reproduise plus jamais au Québec », a commenté le président de la FTQ, Daniel Boyer.

La FTQ et ses syndicats affiliés, en particulier le syndicat des Métallos, la FTQ-Construction, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le syndicat Unifor et l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), ont exprimé leur solidarité aux syndiqués de la CSD et à leurs familles à plusieurs reprises au cours de près de trois années, notamment par d’importants dons en argent et par des manifestations.

« Ce lock out, le plus long de l’histoire de nos relations de travail, a été très douloureux pour notre région. Les 26 employeurs concernés ont mis en lock out 450 personnes pendant 35 mois, c’est énorme pour notre région! » s’est insurgé le conseiller régional Saguenay – Lac-St-Jean de la FTQ, Marc Maltais. « Le Code du travail prévoit la grève et le lock out pour permettre aux parties de négocier et d’en arriver à une entente, pas pour éliminer l’adversaire comme s’il s’agissait d’une guerre », a-t-il ajouté.

La FTQ invite la population à reprendre ses habitudes chez les concessionnaires de leur région.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses. Elle représente plus de 25 000 membres au Saguenay–Lac-St-Jean–Chibougamau-Chapais.

– 30 –

Source : FTQ

Renseignements : Atïm Leon, 514 891-2846