2022.07.01

2022.07.01

Tout savoir sur le Conseil régional FTQ Estrie

Tout savoir sur le Conseil régional FTQ Estrie

À propos

Le Conseil régional se réunit en assemblée générale (3 fois par année) et tient un congrès de deux jours aux trois ans. A chacune des deux années où il n’y a pas de congrès, il organise une « Journée des affiliés ».

Des comités permettent aux membres du Conseil de s’impliquer plus à fond dans certains domaines. Le comité santé-sécurité du travail, le comité des délégués sociaux et le comité d’éducation occupent une place importante dans la vie du Conseil de l’Estrie.

Le réseau des délégués sociaux existe depuis plusieurs années en Estrie et permet d’aider de nombreux travailleurs et travailleuses aux prises avec des problèmes personnels, que ce soit d’alcoolisme, d’endettement, de vie conjugale. Les régions de l’Estrie, du Centre du Québec et de la Mauricie collaborent activement entre elles et se sont donné une coordination conjointe de leur réseau de délégués sociaux, assumée par Bernise Martel.

Une des principales raisons d’être d’un Conseil régional est d’offrir à ses section locales affiliées tout le soutien dont elles ont besoin à l’occasion: conflit avec l’employeur (grève, arrêt de travail, lock-out, moyens de pression divers), fermeture d’entreprise, mises à pied massives ou toute autre situation difficile.

En 1999, par exemple, le Conseil a donné son appui à la lutte des téléphonistes de Bell (membres du SCEP, section locale 78) victimes de la fermeture du centre de services de Sherbrooke. Lors de la fermeture de l’usine Beloit de Sherbrooke en avril 1998, qui a entraîné le licenciement de ses quelque 230 travailleurs, le Conseil a été très impliqué dans les tentatives de relance de l’usine et dans le soutien aux travailleurs. Encore aujourd’hui, le Conseil poursuit des démarches pour aider les travailleurs âgés de l’usine encore sans emploi à obtenir une aide gouvernementale appropriée.

La défense des intérêts des travailleurs et des travailleuses amène souvent la FTQ et ses conseils régionaux sur le terrain des revendications politiques. A cet égard, le point marquant des derniers mois a été la grande mobilisation sur le thème de la mondialisation, qui s’est faite autour du Sommet des Amériques et du contre-sommet des Peuples, tenus à Québec vers la fin d’avril. C’est le Conseil régional qui, en Estrie, comme dans les autres régions du Québec, a coordonné cette mobilisation et organisé le transport vers la Vieille Capitale.

A l’automne 2000, à Sherbrooke, le Conseil régional FTQ a organisé, de concert avec les autres centrales syndicales, la campagne Priorité-Prévention-Partout, visant à faire appliquer à tous les secteurs économiques, sans exception, les mécanismes de prévention prévus à la Loi sur la santé et la sécurité du travail. Un temps fort de cette campagne a certes été la manifestation d’une centaine de travailleurs et de travailleuses tenue, le 29 novembre, devant les bureaux de la direction régionale de la CSST, à Sherbrooke.

Le 1er mai est, à chaque année, l’occasion de rappeler aux travailleurs et aux travailleuses les luttes du passé en faveur de meilleures conditions de travail et pour l’obtention de lois sociales ou tout simplement respectueuses de leurs droits. Le Conseil régional participe à l’organisation de cette Fête, en collaboration avec les groupes communautaires et les autres organisations syndicales.

Le Conseil régional de l’Estrie entretient d’excellentes relations avec les divers organismes communautaires à l’oeuvre dans la région. Ainsi, le Conseil participe activement à Solidarité populaire Estrie (SPE), qui regroupe la plupart de ces organismes. Un ancien président du Conseil, maintenant retraité, Fernand D’Ascanio, siège au comité de coordination de SPE. Le Conseil est aussi membre de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Sherbrooke, du Collectif régional estrien pour une loi sur l’élimination de la pauvreté, de l’ACEF-Estrie et du Comité estrien pour le développement local et régional.

Ce sont des membres des sections locales affiliées au Conseil qui assument la représentation FTQ au sein des divers organismes de concertation de la région. Ainsi, nous sommes présents au Conseil régional des partenaires du marché du travail (Emploi-Québec), au Conseil régional de développement de l’Estrie (CRD), aux conseils d’administration de trois CLD de l’Estrie et, bien sûr, au sein des SOLIDE implantées dans quatre MRC de l’Estrie ainsi qu’au Fonds régional de solidarité Estrie.

Entraide syndicale

Bonjour,

Plusieurs m’ont mentionné déjà ne pas être au courant de la ligne 8-1-1 donc voici un texte qui provient du Ministère de santé et des Services sociaux.

Bernise Martel
Coordonnatrice du réseau des délégués sociaux et déléguées sociales

Ce texte provient du site internet du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec.

Depuis le 20 mai 2008, un seul numéro à trois chiffres, le 8-1-1, est nécessaire pour rejoindre les services Info-santé. Facile à retenir, ce numéro peut être composé partout au Québec, sauf dans les régions du Grand-Nord. Ainsi, le 8-1-1 vous permet, en cas de problème non urgent, de rejoindre un professionnel de la santé plus facilement. Info-santé 8-1-1, on se le met en tête!

Qu’est-ce que le service Info-Santé?

Le service Info-Santé permet de rejoindre un professionnel de la santé en cas de problème non urgent. Ce service de consultation professionnelle téléphonique accessible 24 heures par jour, 7 jours par semaine, constitue une composante majeure de la première ligne de soins de santé. Il permet de répondre à certaines questions courantes sur la santé, ou de diriger la personne vers la bonne porte dans le système de santé et de services sociaux. Il s’inscrit en complémentarité aux centres de santé et de services sociaux et des groupes de médecine de famille, qui assurent pour leur part la prise en charge du patient, au-delà d’un problème ponctuel.

Toutefois, quand survient un problème urgent, il importe de se rendre à l’urgence lorsque possible, ou de composer le 9-1-1 pour obtenir de l’aide (policiers, ambulanciers, pompiers).

Pourquoi un numéro unique?

L’utilisation d’un numéro de téléphone unique pour toute la province vise à faciliter l’accès aux services pour la population. Actuellement, 2 400 000 appels sont répondus par les intervenants d’Info-Santé.

En juin 2004, le ministère de la Santé et des Services sociaux a mis sur pied un groupe de travail pour revoir le rôle et l’organisation des services Info-Santé au Québec. À la suite de leurs recommandations, le ministre de la Santé et des Services sociaux a déterminé les orientations à prendre afin d’optimiser les services Info-Santé. Les principales décisions prises sont la centralisation des services Info-Santé, soit une centrale téléphonique par région sociosanitaire, et la mise en réseau des 15 sites.

Ainsi, en composant le 8-1-1, on rejoint maintenant l’une des quinze centrales Info-Santé. Ces centrales sont reliées en réseau de sorte que, s’il y a surcharge à un endroit, l’appel est transféré à une autre région. Cette façon de procéder devrait favoriser une réduction des délais afin d’obtenir le service. Auparavant, il pouvait y avoir une centaine de numéros de téléphone différents pour rejoindre Info-Santé, qui fonctionnait à l’échelle locale.

Cette réorganisation de services vise également l’amélioration des conditions de travail des intervenants afin d’assurer une plus grande stabilité du personnel. L’utilisation des services Info-Santé en avant-première ligne diminue la pression sur les intervenants de la première ligne et permet des gains d’efficience par l’évitement de coûts plus onéreux. Augmenter l’utilisation d’Info-Santé sera bénéfique pour la population, les intervenants et pour tout système de santé.

DOCUMENT D’INFORMATION SUR LES PSYCHOLOGUES
Confrère,
Consoeur,Le Seuil de l’Estrie(organisme pour les hommes en difficulté ou à comportement violent) présente un résumé du document d’information, fait par l’Ordre des psychologues du Québec, sur les approches utilisées par les psychologues en psychothérapie.Je crois que c’est un bon outil à faire circuler dans le réseau pour mieux comprendre la démarche thérapeutique offerte par les psychologues.

N’hésitez pas à photocopier ce document et à le faire circuler dans vos milieux.

Bonne lecture!

Bernise Martel
Responsable du réseau des délégués sociaux et déléguées sociales
Bureau : (819) 378-4049 ou (819) 562-4217

Les-psychologues-et-la-psychothérapie.pdf ( 21.15 Ko )

CONFÉRENCE DE JEAN-FRANÇOIS MALHERBE SUR L’ENTRAIDE SYNDICALE, ORGANISÉE PAR LA FTQ, 30 JANVIER 2007
Conférence-de-J-F-Malherbe.pdf ( 51.21 Ko )

Faire de la prévention du suicide une priorité au Québec
Faire-de-la-prévention-du-suicide-une-priorité-au-Québec.pdf ( 14.85 Ko )

QU’EST-CE QUE LA RÉDUCTION DES MÉFAITS?
Article-DS-Réduction-des-méfaits.pdf ( 11.26 Ko )

QUELQUES INFORMATIONS SUR LES OPIOÏDES
Article-DS-Opioïdes.pdf ( 10.4 Ko )

ÉTUDE : LA DÉPRESSION ET LES PROBLÈMES AU TRAVAIL
Dépression-en-milieu-de-travail.pdf ( 32.9 Ko )

JAMAIS SANS MON « PSY »

Bonjour, délégué(e) social(e),Voici un article paru dans le Monde du travail/Programme de soutien aux employés par Ariane Gagné.

Cet article nous propose une réflexion intéressante en santé mentale.

Bonne lecture,

Bernise Martel
responsable du réseau des délégués sociaux et déléguées sociales FTQ Estrie 819 562-4217, Mauricie et Centre-du-Québec 819 378-4049.

JAMAIS-SANS-MON.pdf ( 18.68 Ko )

Coordonnées

Conseil régional FTQ Estrie

2144, rue King Ouest, bureau 140
Sherbrooke (Québec) J1J 2E8
Téléphone : 819 562-3922
Télécopie : 819 563-6916
Courriel : crftqestrie@ftq.qc.ca

Conseiller régional : Ricky Lewis / rlewis@ftq.qc.ca

33e CONGRÈS DE LA FTQ

16 janvier au 19 janvier 2023

Tout savoir sur le Congrès

CAMPAGNE EN COURS

Front commun pour les négociations du secteur public

Voir la campagne
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) |

LE MONDE OUVRIER

Consulter Le Monde ouvrier

Mobilisation (événements)

Voici la liste des mobilisations. Si vous ne trouvez pas votre événement, contactez-nous.


16 au 19 janvier 2023

Congrès de la FTQ

Voir tous les événements

À VISIONNER

Langue à l’ouvrage

Documentaire sur la francisation