2023.03.29

2023.03.29

Projet de loi sur la réforme en santé

« Oui à une réforme du système de santé, mais pas n’importe comment! » – Magali Picard, présidente de la FTQ

Montréal, le 29 mars 2023. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) prendra le temps d’analyser dans le détail le projet de loi no 15, Loi visant à rendre le système de santé et de services sociaux plus efficace, déposé aujourd’hui par la CAQ. La centrale souhaite rappeler au gouvernement qu’il ne doit pas agir seul dans un chantier d’une telle importance. La FTQ voit cependant d’un mauvais œil les fusions d’accréditations et la poursuite du projet de centralisation amorcé par Gaétan Barette en 2015 qui propose encore une fois une réforme des structures administratives plutôt que de s’attaquer aux vrais problèmes.

Centralisation

«On est tous d’accord que le système ne va pas bien. Et c’est clair qu’il faut des mesures concrètes, structurantes et audacieuses pour y arriver. Mais quand Gaétan Barrette, responsable de la crise actuelle du réseau, applaudit le projet de loi, il y a de quoi s’inquiéter! On a compris que la surcentralisation ne fonctionnait pas avec les libéraux, alors comment se fait-il que l’on aille encore dans cette direction? Depuis les années 1980, on joue à redéfinir les structures en santé et ça ne donne jamais rien de bon! On est passé par des CSSS qui ont ensuite mené vers des CISSS et des CIUSSS, et là on pourrait se ramasser avec une autre structure qui va nous plonger dans une période d’instabilité au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes du réseau. Pourquoi ne pas faire une démarche avec tous les acteurs concernés?», déclare la présidente de la FTQ, Magali Picard.

Accréditation syndicale

La FTQ s’inquiète de la fusion des accréditations syndicales qui remet en cause la capacité des travailleurs et travailleuses de choisir leur syndicat. Pour la FTQ, c’est une attaque sérieuse au droit d’association. «Avec ce projet de loi, le ministre s’en prend au droit d’association alors qu’on est en pleine négociation des conventions collectives. Ce qu’on nous dit c’est : “Allez perdre votre temps et négocier; tout ça n’existera plus dans six mois!” Un vrai manque de respect pour les travailleurs et travailleuses du réseau», conclut la présidente de la FTQ.

La FTQ s’engage à accompagner ses membres et à les tenir informés du dossier.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

À ne pas manquer!

Forum national sur le financement du transport collectif et public

Renseignements et inscription ici!

À DÉCOUVRIR!

Outil de recherche en jurisprudence

Mobilisations, événements et formations


24, 25 et 26 septembre 2024

Camp de formation des jeunes

9 et 10 octobre 2024

Colloque sur la mobilisation

16 et 17 octobre 2024

Colloque SST

Voir le calendrier!
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) |

LE MONDE OUVRIER

Consulter Le Monde ouvrier

À VISIONNER

L’éducation à la FTQ : 50 ans de solidarité

Documentaire sur l'éducation syndicale