PRIVÉ PUBLIC : De quel côté votre cœur balance?

À propos de la question 12, saviez-vous que?

Il est incontestable que les réformes successives qu’a connues le Québec dans le domaine de la santé ont davantage porté sur les structures que sur l’offre des soins et des services. Un accent accru sur l’organisation du travail et une meilleure gestion des listes d’attente auraient sans doute pu éviter l’accroissement des délais d’attente, le débordement des urgences et l’inaccessibilité aux soins de première ligne. Pour ce faire, il faudrait par ailleurs que l’ensemble des professionnels de la santé mettent l’épaule à la roue. Une réorganisation efficace de cette nature pourrait peut-être bien faire la démonstration que nous avons les ressources humaines et financières suffisantes — ou presque ! pour améliorer notre système public de santé.