Le confrère Han Dongfan en visite chez nous!

Han Dongfan

Crédit: jean Laverdière

Han Dongfan, le célèbre syndicaliste indépendant, était de passage à Montréal il y a quelques semaines pour donner une conférence. Il a également répondu à une invitation du Centre international de solidarité ouvrière (CISO) pour rencontrer quelques syndicalistes de la FTQ et de la CSQ. Il a expliqué l’action de son organisme, le China Labour Bulletin qui, en plus de produire des émissions de radio et des articles publiés sur Internet, coordonne à partir de Hong Kong un réseau d’aide juridique qui œuvre à l’intérieur de la Chine continentale.

Ce réseau d’avocats chinois soutient les travailleurs et les travailleuses victimes de répression politique ou qui tentent simplement de faire respecter les lois et les normes du travail existantes. Han Dongfan s’était fait connaître en 1989 alors qu’il s’était lié au mouvement de protestation de la place Tienanmen. Il avait donné une dimension ouvrière et syndicale à ce mouvement d’abord étudiant. Il réclamait l’émergence d’un mouvement syndical indépendant du gouvernement. Il fut emprisonné pendant près de deux ans pendant lesquels il fut l’objet d’une campagne de solidarité syndicale internationale. Atteint de tuberculose, il fut libéré et autorisé à quitter le pays pour se faire soigner aux États-Unis. Une fois rétabli, il rentrait à Hong Kong et commençait son travail de défense des droits des travailleurs et des travailleuses en Chine.