Le 28 avril, Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail

Téléchargez le journal.

Téléchargez le journal.

Cette année encore, la FTQ vous invite à commémorer la mémoire des personnes décédées des suites de lésions professionnelles; en 2010, c’est 213 travailleuses et travailleurs québécois qui ont perdu la vie à cause du travail. Il s’agit d’une augmentation importante, plus de 15 %, par rapport aux 185 décès enregistrés en 2009.

L’an dernier, c’est une fois de plus dans le secteur du bâtiment et des travaux publics que l’on retrouve le plus grand nombre de décès, soit 52. Au deuxième rang, le secteur des mines et des carrières enregistre 27 décès. Il est important de souligner que la presque totalité des décès accidentels enregistrés dans le secteur minier québécois se retrouve chez des employeurs où les syndicats sont absents. À titre d’exemple, chez l’employeur Agnico-Eagle, on dénombre six décès accidentels entre février 2004 et mars 2011. Le nombre de décès démontre de manière frappante l’urgence d’agir en prévention, en particulier dans ces deux secteurs, mais aussi dans les autres.

Pour la première fois, la CSD, la CSN et la FTQ souligneront conjointement en 2011 le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail. En effet, les trois centrales se sont unies pour organiser des activités communes qui se dérouleront dans les milieux de travail de l’ensemble des régions du Québec et dans les rues de Montréal.

Le port d’un ruban noir sera encouragé dans l’ensemble des lieux de travail représentés par les trois centrales et un journal intersyndical a été produit afin de faire le triste bilan des conséquences du laisser-aller en prévention. Pour les syndicats affiliés à la FTQ, le ruban noir et le journal seront disponibles auprès des conseils régionaux.

De plus, une minute de silence à la mémoire des personnes décédées sera observée à 10 h. Nous réutiliserons dans des endroits offrant une grande visibilité les larges bannières qui dénoncent le nombre de morts au travail et qui ont été distribuées l’an dernier aux conseils régionaux.

Une marche funèbre en direction des bureaux de la ministre québécoise du Travail est également prévue pour réclamer, encore une fois, que les outils prévus à la Loi sur la santé et la sécurité du travail soient enfin mis à la disposition de tous les travailleurs et toutes les travailleuses du Québec. Le rassemblement précédant la marche funèbre est prévu à 7 h et le départ aura lieu à 8 h dans le stationnement du centre commercial Place Versailles. Prévoyez utiliser le transport en commun (station de métro Radisson) pour vous y rendre, car les places de stationnement dans le secteur sont peu nombreuses et, à la Place Versailles, elles sont surveillées par la sécurité du centre commercial.

Il est très important de noter que, puisqu’il s’agit d’une marche funèbre, aucun drapeau, affiche, bannière, ballon ou autre ne seront tolérés.