Lawrence McBrearty 1942 -

Directeur canadien du Syndicat des Métallos de 1993 à 2004.

Lawrence McBrearty a commencé sa carrière syndicale aux mines de cuivre de Murdochville, au Québec. Il a été élu président de la section locale 6086 en 1970, à l’âge de 28 ans, soit 13 ans après une des luttes les plus acharnées de toute l’histoire du mouvement ouvrier du Québec et du Canada pour la reconnaissance des syndicats.

En 1974, il obtient un poste au sein du syndicat et il travaille à Sept-Iles pour les syndiqués des mines de fer de la Côte-Nord au Québec et au Labrador. Il est nommé coordonnateur régional en 1977. Il devient directeur du sous-district pour le Canada atlantique de 1984 à 1987. De 1988 à 1991, est l’adjoint du directeur de ce qui constituait alors le district 5 (Québec) et il en devient le directeur en 1991. En 1993, il est élu sans opposition au poste de directeur du Syndicat des Métallos pour le Canada.

Lawrence McBrearty a mené la campagne de lobbying auprès des politiciens pour faire modifier le Code criminel afin que les sociétés, leurs cadres et leurs directeurs soient tenus responsables au criminel des décès et des blessures survenant en milieu de travail. Cet objectif a été atteint à l’automne 2003 lors de l’adoption de la Loi C-45, connue sous le nom de Loi ‘Westray’, en mémoire des 26 mineurs décédés par suite de l’explosion qui a ébranlé la ville minière de Stellarton, en Nouvelle-Ecosse.

Il a été au tout premier rang de la lutte contre la mondialisation néolibérale et des efforts visant à sensibiliser les employés de multinationales dans divers pays sur l’importance de tisser des liens de solidarité et de partager l’information. Lawrence McBrearty a pris sa retraite en avril 2004.