2023.04.04

2023.04.04

La FTQ et ses syndicats affiliés Unifor et le Syndicat des Métallos se mobilisent pour l’avenir de la forêt, la protection du caribou forestier et le dialogue social

Photo: FTQ - Jean Laverdière

Québec, 4 avril 2023 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et ses syndicats affiliés Unifor et le Syndicat des Métallos qui représentent les forces vives de la foresterie québécoise manifestent devant l’Assemblée nationale du Québec pour demander d’être partie prenante des discussions sur la stratégie de sauvegarde du caribou forestier et impliqué dans l’élaboration des solutions.

« Nous devons travailler ensemble pour trouver des solutions durables qui protègent à la fois la biodiversité et les intérêts des travailleuses et travailleurs tout en ouvrant la porte à un dialogue social où tout le monde y trouvera son compte », déclarent les leaders syndicaux Magali Picard, présidente de la FTQ, Daniel Cloutier, directeur québécois d’Unifor et Dominic Lemieux, directeur québécois du syndicat des Métallos.

« Les scénarios de sauvegarde reposent sur la réduction des perturbations causées par les activités humaines et nous savons que cela va engendrer des impacts sur les activités industrielles en forêt. Nous avons un regard lucide sur la situation. Ce que nous dénonçons aujourd’hui, c’est l’attitude d’un gouvernement qui travaille en silo et qui entend nous mettre devant un fait accompli. La mise en place d’une démarche concertée et planifiée visant à atténuer les impacts sur les travailleurs et travailleuses est un incontournable et cet exercice passe par un véritable dialogue social entre tous les intervenants » ajoutent les leaders syndicaux.

À l’heure actuelle, nous ne connaissons pas l’ampleur de la réduction des possibilités forestières ni la portée des scénarios à l’étude. Nous n’avons pas d’information sur les emplois qui pourraient être perdus, alors que certaines analyses avancent des chiffres allant de 700 à 3500 emplois, des pertes qui seraient de plus concentrées au sein d’un nombre restreint de communautés vivant de la ressource forestière.

« La participation des travailleurs et travailleuses aux discussions, à la fois sur les scénarios de protection et sur les mesures prises pour en atténuer les impacts garantis, est un exercice constructif pour l’avenir de nos régions, pour les travailleuses et travailleurs d’aujourd’hui et de demain », concluent les leaders syndicaux.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

Front commun

Négociations du secteur public

Tout savoir sur les négos!

À DÉCOUVRIR!

Outil de recherche en jurisprudence

Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) |

LE MONDE OUVRIER

Consulter Le Monde ouvrier

À VISIONNER

L’éducation à la FTQ : 50 ans de solidarité

Documentaire sur l'éducation syndicale