Jean Gérin-Lajoie 1928 - ...

Directeur québécois du Syndicat
des Métallos (1965-1981) et vice-président de la FTQ.

Jean Gérin-Lajoie est né en 1928 à Montréal. Il a étudié à l’Université d’Oxford, en tant que boursier Rhodes, et a obtenu un doctorat en économie de l’Université McGill en 1953.

L’action syndicale de Jean Gérin-Lajoie débute dès 1947, quand il est nommé délégué syndical, secrétaire de la section locale et membre du comité de négociations des Ouvriers unis du textile d’Amérique (OUTA) à l’usine Montréal Cottons à Valleyfield.

À partir de 1952, il occupera des postes permanents dans le mouvement syndical, d’abord comme représentant du Syndicat des Métallos de 1952 à 1965, ensuite comme directeur québécois du Syndicat de 1965 à 1981. Également vice-président de la Fédération des travailleurs du Québec, de 1959 à 1981, il a été le porte-parole de la FTQ au sein du Conseil supérieur du travail, puis du Conseil consultatif du travail et de la main-d’œuvre, de 1960 à 1981. Ces derniers postes ont signifié une participation directe, intense et soutenue pendant plus de vingt ans à toutes les discussions sur les lois québécoises du travail.

Il a représenté le Syndicat des Métallos aux congrès mondiaux de la Fédération internationale des organisations de travailleurs de la métallurgie (FIOM). Il a été nommé en 1984, par le gouvernement québécois, membre de la Commission consultative sur la réforme du Code du travail.

Il a été l’un des plus importants défenseurs, au sein de la FTQ, de la social-démocratie et de la souveraineté du Québec.