TÉMOIGNAGE : Louise Michaud

Louise Michaud

Les comités de francisation : encore utiles?

Je ne crois pas que l’on puisse compter tellement sur les comités parce qu’ils ne possèdent aucun pouvoir décisionnel. Nous ne sommes que des chiens de garde, nous éteignons les feux seulement. Chez Rolls- Royce, des rencontres sont prévues une fois par mois, mais le dossier avance à pas de tortue. Ni le syndicat ni l’employeur n’ont la possibilité de changer quoi que ce soit. La loi elle, n’a pas de dents.

Ici, il ne faut jamais brusquer les choses. Nous devons utiliser des gants blancs pour obtenir ce que nous voulons. Cependant, nous notons des changements perceptibles depuis l’arrivée de nouveaux employés au service des ressources humaines; par exemple, toutes les affiches ont été traduites en français.

À plusieurs reprises, nous avons dû avoir recours aux services de l’Office pour nous aider à appliquer notre programme de francisation. En général, nous sommes à la merci du bon vouloir de l’employeur.

À ne pas manquer!

Forum national sur le financement du transport collectif et public

Renseignements et inscription ici!

À DÉCOUVRIR!

Outil de recherche en jurisprudence

Mobilisations, événements et formations


24, 25 et 26 septembre 2024

Camp de formation des jeunes

9 et 10 octobre 2024

Colloque sur la mobilisation

16 et 17 octobre 2024

Colloque SST

Voir le calendrier!
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) |

LE MONDE OUVRIER

Consulter Le Monde ouvrier

À VISIONNER

L’éducation à la FTQ : 50 ans de solidarité

Documentaire sur l'éducation syndicale