De l'information pour un choix éclairé

Encart spécial du Monde ouvrier sur les élections provinciales 2018

La FTQ et ses syndicats affiliés ont adopté une plateforme électorale contenant 24 revendications importantes pour améliorer la qualité de la vie démocratique, la justice sociale et les conditions de vie des Québécois et des Québécoises. Ils ont ensuite demandé aux chefs des quatre partis présents à l’Assemblée nationale de se prononcer sur cette liste. Voici leurs réponses.

Au moment de mettre sous presse, le 7 juin, la rencontre avec le PLQ n’avait pas encore eu lieu. La rencontre prévue fin juin a dû être reportée à une date inconnue. Les dernières années au pouvoir du gouvernement nous permettent par ailleurs de tracer un bilan et de connaître leurs positions par rapport à plusieurs de nos revendications.

· Ce comparatif sera mis à jour à la suite de la rencontre avec le chef du Parti libéral du Québec et au fur et à mesure des annonces des partis. ·

Télécharger l’encart spécial sur les élections provinciales 2018.


Tableau comparatif des partis politiques

Légende:

Ils ont dit oui Ils ont dit non

Plateforme électorale de la FTQ Réponses de
Jean-François Lisée (PQ),
mars 2018
Réponses de
François Legault (CAQ),
avril 2018
Réponses de
Gabriel Nadeau-Dubois (QS),
mai 2018
Parti libéral
du Québec (PLQ),
réponses à venir
Rétablir les pleins droits à la libre négociation et à la liberté d’association
Les lois du travail doivent garantir l’équilibre des forces employeurs et travailleurs et travailleuses.

François Legault n’exclut pas l’utilisation de lois spéciales. Par contre, il a promis que, dans un premier mandat, la CAQ ne passerait pas ses trois propositions antisyndicales promises en 2014: dévoiler aux employeurs les finances des syndicats dans le but d’amoindrir leur rapport de force, diminuer la capacité des syndicats à recruter en changeant la procédure d’accréditation syndicale (votes au lieu de cartes), museler les syndicats en interdisant par la loi l’utilisation des cotisations syndicales «à des fins politiques».

Pas encore connu.
Moderniser le régime de santé et de sécurité au travail
La prévention est le moyen le plus efficace pour réduire le nombre de maladies, de blessures ou d’accidents mortels au travail. Or, à ce jour, plus de 75% des travailleuses et travailleurs ne sont pas protégés par la loi en matière de prévention.

.

Le gouvernement a commandé un rapport qui fait consensus sur plusieurs points entre les parties patronales et syndicales.

Il a choisi de ne pas y donner suite.

Augmenter le salaire minimum à 15 $
Le salaire minimum doit être un salaire viable, c’est-à-dire qu’il doit permettre de vivre décemment.

Pas encore de position définie à ce sujet. S’il allait de l’avant, ce serait à certaines conditions (notamment l’étalement de l’augmentation sur plusieurs années).

Interdire les clauses de disparité de traitement
À travail égal, salaire égal ! Le débat sur les clauses de disparité de traitement sur les régimes de retraite, les assurances et autres avantages sociaux a assez duré. Il est temps de rétablir l’équité dans tous les milieux de travail.

.

Projet de loi no 176 sur les normes du travail.

Sauf pour les clauses déjà en vigueur.

Des mesures pour améliorer la conciliation travail – vie personnelle
Plus de temps pour vivre une vie décente en dehors du travail: plus de congés, plus de vacances, des horaires raisonnables, des préavis de changement d’horaire raisonnables. La FTQ demande une loi-cadre sur la conciliation travail-famille. Tous les partis proposent des mesures, mais aucun n’a mentionné cette loi-cadre.

.

Étalement du RQAP et projet de loi no 176 qui prévoit des congés additionnels.

Encadrer les agences de placement de main-d’oeuvre temporaire
Au nom de la flexibilité, les employeurs ont de plus en plus recours aux agences de placement au lieu d’embaucher en bonne et due forme. Le Québec est une des dernières provinces où cette pratique n’est pas encadrée.

.

Plusieurs dispositions dans le projet de loi no 176 sur les normes du travail.

Moderniser les dispositions anti-briseurs de grève
Aujourd’hui, les nouvelles technologies et l’Internet facilitent le contournement des piquets de grève par des employeurs peu respectueux du Code du travail. Il faut moderniser celui-ci.

.

Les gouvernements libéraux des 15 dernières années ont refusé de mettre à jour cette partie du Code du travail.

Améliorer l’accès à la Loi sur les décrets de convention collective
Cette loi permet d’étendre des clauses de convention collective à des travailleurs et travailleuses non syndiqués. Elle empêche les entreprises de certains secteurs de se faire concurrence en abaissant les conditions de travail.

?

Le gouvernement a déposé récemment le projet de loi no 189 qui va dans le sens contraire.

Lutter contre la discrimination systémique et pour l’intégration en emploi des personnes discriminées
Les personnes handicapées, immigrantes, autochtones, membres de minorités visibles ou sexuelles continuent de subir diverses formes de discrimination systémique.

Test des valeurs pour les personnes immigrantes.

Pas encore connu.
Réinvestir massivement en santé et en éducation
Il est temps de réinvestir pour assurer l’accessibilité et la qualité des services.

.

Lors du dernier budget, le gouvernement Couillard a annoncé des réinvestissements importants, mais cela ne compensera pas les années d’austérité.

Améliorer l’accès à l’éducation à tous les niveaux et développer la formation professionnelle et continue de la main-d’œuvre
Le Québec doit fournir d’importants efforts pour améliorer l’accès à la formation professionnelle et continue.

Gratuité progressive des études postsecondaires, retour à une tarification unique et accessible des garderies.

?

Le gouvernement Couillard vient de présenter une Stratégie nationale de la main-d’oeuvre qui va dans ce sens.

Assurer l’accessibilité des services de garde à la petite enfance
Les études prouvent que les meilleurs services sont offerts par les CPE. Un modèle envié partout ailleurs en Amérique du Nord.

Pas de développement du réseau des CPE.

La maternelle 4 ans deviendra obligatoire et disponible partout.

Le gouvernement Couillard a instauré l’indexation du tarif et la modulation selon les revenus des parents.

Le PLQ vient de promettre la gratuité de la garderie pour les enfants de 4 ans.

Développer la prévention et la première ligne en santé ainsi que les soins pour les personnes âgées, tout en mettant fin à la privatisation
Les réorganisations du réseau de la santé doivent cesser. Le personnel est à bout de souffle et les services ne se sont pas améliorés.

?

Le gouvernement Couillard vient d’annoncer une augmentation des ressources pour le soutien à domicile des personnes aînées. Pour le reste, pas encore connu.

Instaurer un régime public et universel d’assurance médicaments
Le Canada est l’un des seuls pays de l’OCDE qui n’offre pas un régime public universel d’assurance médicaments. Les régimes d’employeurs sont de moins en moins viables en raison de l’explosion des coûts. La seule solution viable : un régime public et universel.

Mais après étude des modalités. Un groupe de travail serait mis sur pied rapidement pour étudier le passage à un régime universel et public.

.

Pas encore connu.
Améliorer la rémunération globale des employés et employées de l’État
La rémunération globale (salaire, retraite et autres avantages) du secteur public québécois est en retard par rapport aux autres travailleuses et travailleurs québécois.

Sauf pour trois groupes : enseignants et enseignants, ingénieurs et ingénieures, spécialistes en informatique.

Pas encore connu.
Une transition juste vers une économie verte et «sans pétrole»
La transition énergétique pour sortir de l’utilisation intensive du pétrole est inévitable. Elle doit être planifiée, concertée et accompagnée de mesures de soutien pour les travailleuses et travailleurs qui seront touchés.

N’est pas contre cette idée, mais cela ne fait pas partie des priorités.

Pas encore connu.
Une transition juste vers une économie numérique
La révolution numérique transformera plusieurs aspects du travail dans la majorité des milieux. Il faut des mesures de soutien pour les travailleurs et travailleuses qui auront à s’adapter.

?

?

?

Plusieurs mesures vont dans ce sens dans la Stratégie nationale de la main-d’œuvre récemment rendue publique.

Concevoir une politique industrielle innovante et durable
Les changements s’accélèrent dans l’économie mondiale. Il est temps pour le Québec de se doter d’une politique industrielle qui tienne compte de toutes ces transformations de l’économie.

?

?

Pas encore connu.
Augmenter les taux d’imposition des mieux nantis et lutter contre les paradis fiscaux de manière efficace
La FTQ demande une révision de la fiscalité qui assure la juste contribution de tous, notamment par la mise en place d’un impôt minimum pour les grandes entreprises et la création de paliers d’imposition supplémentaires pour les revenus personnels les plus élevés.

M. Lisée a annoncé qu’une de ses premières décisions économiques serait d’exclure Revenu Québec de l’application des ententes signées par le Canada avec des paradis fiscaux.

Paliers d’impôts pour les mieux nantis.

Lutte contre les paradis fiscaux.

Paliers d’impôts pour les mieux nantis.

Lutte contre les paradis fiscaux.

Assurer l’équité fiscale entre les plateformes numériques (ex. Netflix ou Amazon) et les entreprises nationales
La rapidité avec laquelle le commerce de biens et de services numériques s’est développé a rendu les lois fiscales désuètes. Il faut minimalement une mise à jour pour s’assurer que les taxes de vente sont prélevées sur ces biens et services achetés en ligne.

Mais M. Legault souhaite retourner aux consommateurs les montants prélevés de cette manière.

Imposer des exigences en matière de création d’emploi à l’octroi d’aides aux entreprises
L’objectif principal des mesures fiscales d’aide aux entreprises doit être le maintien et la création d’emplois.

.

Pas encore connu.
Restaurer un dialogue social fort à travers l’ensemble des régions axé sur le développement socioéconomique local et régional

.

Pas encore connu.
Adopter un nouveau mode de scrutin mixte proportionnel
Dans le système actuel, c’est le parti qui fait élire le plus de députés qui prend le pouvoir et non celui qui a obtenu le plus de votes. Une réforme du mode de scrutin permettrait de mieux équilibrer la formule actuelle en incluant une part de députés choisis à la proportionnelle.

.

Renforcer et augmenter le financement des mesures de francisation
La politique de francisation, longtemps négligée, a été qualifiée de «fiasco» par la Vérificatrice générale. Il est temps de renforcer et de refinancer la politique de francisation des personnes immigrantes.

.

Selon la Stratégie nationale de la main-d’oeuvre du gouvernement Couillard, la francisation devrait recevoir un meilleur financement.

Télécharger l’encart spécial sur les élections provinciales 2018.