2003.06.10

2003.06.10

Club de golf Saint-Laurent à l’Île d’Orléans – Réglé après 23 mois de lock-out

L’intervention du président de la FTQ a permis la reprise des négociations et la fin d’un lock-out qui aura duré 23 mois pour la quarantaine de travailleuses et travailleurs du Club de golf Saint-Laurent, à l’Île d’Orléans.

Les syndiqués en conflit depuis le 30 avril 2001 ont accepté un nouveau contrat de travail à l’unanimité, à la fin mars. Ce contrat leur permet non seulement de protéger leurs acquis mais d’obtenir des améliorations à leurs conditions de travail.

Le nœud majeur du conflit était la sous-traitance. Il a été réglé à la satisfaction de ces membres de la section locale 800 de l’Union des employés et employées de service (UES-FTQ) qui protègent leur sécurité d’emploi. Le contrat de travail, d’une durée de quatre ans, prévoit notamment des hausses de salaire de 11 %.

Le plus long des dernières années chez les syndicats affiliés à la FTQ, ce conflit a retardé les négociations dans plusieurs autres clubs de golf de la région de Québec, dont les salariés sont aussi représentés par l’UES. Ces négociations ont repris depuis.

À ne pas manquer!

Forum national sur le financement du transport collectif et public

Renseignements et inscription ici!

À DÉCOUVRIR!

Outil de recherche en jurisprudence

Mobilisations, événements et formations


24, 25 et 26 septembre 2024

Camp de formation des jeunes

9 et 10 octobre 2024

Colloque sur la mobilisation

16 et 17 octobre 2024

Colloque SST

Voir le calendrier!
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) |

LE MONDE OUVRIER

Consulter Le Monde ouvrier

À VISIONNER

L’éducation à la FTQ : 50 ans de solidarité

Documentaire sur l'éducation syndicale