Thème: Négociations

La CSN et la FTQ signent un pacte de solidarité historique

Montréal, le 13 juin 2014.La CSN et la FTQ viennent de signer un pacte de solidarité par lequel elles n’initieront aucune campagne de changement d’allégeance syndicale dans le secteur des centres d’hébergement privés pour aîné-es d’ici les trois prochaines années. « Cette entente est la première du genre entre la CSN et la FTQ dans le secteur privé, souligne le président de la CSN, Jacques Létourneau. En unissant nos forces, nous pourrons mieux aider les travailleuses et les travailleurs syndiqués et non syndiqués des nombreux centres d’hébergement à améliorer leurs conditions de travail », explique-t-il en rappelant que le taux de travailleurs non syndiqués des centres d’hébergement privés s’élève à 80 %. Le président de la FTQ, Daniel Boyer, souligne le caractère indispensable de cette alliance. « Le secteur des résidences privées est en forte croissance au Québec. Or, les conditions de travail y sont déplorables et la rémunération frise le salaire minimum. Nous voulons concentrer nos énergies pour faire face aux employeurs et leur lancer un signal clair : les syndicats livreront une bataille commune pour le bien-être de l’ensemble des travailleurs. » Par cette union de leurs forces, les organisations en profitent pour réclamer une table centralisée qui réunirait représentants du gouvernement, employeurs et syndicats et dont le but serait notamment de sortir les travailleuses et les travailleurs des conditions précaires dans lesquelles ils sont plongés. « C’est parce que nous partageons un objectif commun pour la reconnaissance du travail dévoué de tous ces employé-es au service des aînés que nous nous sommes unis », a poursuivi Daniel Boyer. « Ensemble, les forces syndicales auront plus de poids pour atteindre cet objectif, surtout dans un contexte de vieillissement de la population et de désengagement croissant de l’État québécois face aux services d’hébergement des personnes âgées », a conclu Jacques Létourneau. Lire la suite

Le Front commun entreprend la consultation de ses membres

MONTRÉAL, le 11 mai 2014- Les organisations membres du Front commun amorcent le processus de consultation de leurs membres en vue du renouvellement des conventions collectives du secteur public, qui viendront à échéance le 31 mars 2015. Le Front commun désire s'attaquer aux problèmes d'attraction et de rétention de la main-d'œuvre afin d'assurer l'avenir des services publics québécois. C'est pourquoi les organisations qui le constituent soumettent à la consultation de leurs membres deux chantiers prioritaires de négociation : la bonification des conditions salariales des personnes salariées de l'État et l'amélioration des conditions dans lesquelles elles exercent leur profession. « Au cours des prochaines années, environ 35 % des employés de l'État seront éligibles à la retraite, indique Louise Chabot, porte-parole du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP). Nous assisterons au plus grand renouvellement de main-d'œuvre de l'histoire de nos services publics. Ce renouvellement s'effectue à une période où, en fonction du déclin démographique, la population active du Québec diminue. Tous les secteurs d'emploi, tant publics que privés, seront en concurrence les uns les autres pour attirer les travailleuses et les travailleurs dont ils ont besoin. Déjà, nous constatons d'importantes pénuries de main-d'œuvre dans nos réseaux et d'inquiétants taux de roulement. En fonction de la dégradation des conditions de travail du secteur public, qui voudra encore y travailler? Sans personnel pour donner les services à la population, c'est l'avenir du secteur public québécois qui est en jeu. » Lire la suite

Front commun syndical en vue des prochaines négociations du secteur public

Montréal, le 16 mars 2014 – Les organisations syndicales des secteurs public et parapublic unissent leurs forces en vue des prochaines négociations avec le gouvernement québécois. C’est en Front commun qu’elles négocieront le renouvellement de leurs conventions collectives, qui viendront à échéance le 31 mars 2015. La création du Front commun, qui regroupe le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP, formé de la CSQ, du SFPQ et de l’APTS), la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), a été rendue publique ce matin par les porte-parole des organisations, soit Lucie Martineau (SISP), Jacques Létourneau (CSN) et Daniel Boyer (FTQ). Ensemble, ces organisations représentent plus de 400 000 travailleuses et travailleurs des réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la fonction publique du Québec. Lire la suite