Thème: Développement socioéconomique

Couperet dans le développement des régions et dans la concertation!

Montréal, le 5 novembre 2014. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) réagit vivement à l’annonce de l’abolition des centres locaux de développement (CLD) prévue dans le pacte fiscal que le gouvernement de Philippe Couillard s’apprête à signer avec les municipalités. La centrale dénonce la disparition de ces organismes efficaces qui ont fait leurs preuves en permettant un accompagnement de proximité et la naissance de projets et d’entreprises qui n’auraient certainement pas vu le jour autrement. « Les CLD et les CDEC ont développé une très riche expertise en développement économique et communautaire. En étant fortement ancrés dans leur communauté et connaissant bien les populations et les secteurs qu’ils desservent, ils ont su, en concertation avec l’ensemble des acteurs de la société civile, développer tout le savoir-faire nécessaire pour jouer un rôle déterminant. En transférant ces tâches aux municipalités, le gouvernement prive l’ensemble des régions du Québec d’une expertise qui a fait ses preuves. Ça ne tient pas la route! », déplore le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux. Celui-ci rappelle que les CLD et les CDEC sont aussi des acteurs importants dans l’accompagnement de projets d’économie sociale. Ils offrent un service de première ligne pour les entrepreneurs privés et collectifs (démarrage, croissance ou relève) favorisant le développement de l’emploi et des localités. Leurs conseils d’administration et leurs comités sont composés de membres de la société civile (entrepreneurs, investisseurs, travailleurs, élus). Cette composition offre une opportunité unique de réseautage et de mentorat qui fait la différence. Lire la suite