Unifor remet près de 14 000 $ à l'occasion d'un souper de solidarité pour les grévistes de Delestek

Saint-Georges de Champlain, 21 mai 2015 – Les membres de la section locale 1209 du syndicat Unifor ont accueilli, ce soir, le directeur québécois Renaud Gagné accompagné de Daniel St-Pierre, secrétaire-trésorier du Conseil québécois d’Unifor qui sont venus remettre l’argent récolté pour les grévistes. « La recette pour faire front dans un conflit de travail, c’est la solidarité et le support financier pour les membres. Et c’est bien malheureux pour le propriétaire de Delastek parce que c’est clair que nos membres sont bien équipés à ces égards », a déclaré M. Gagné.

Soulignons aussi la participation à la rencontre du président du Conseil régional de la FTQ, André Fleury ainsi que du conseiller régional de la FTQ, David Maden. En outre les représentants nationaux d’Unifor Steeve St-Pierre ainsi que le responsable du dossier Luc Deschênes ont aussi pris part à l’événement.

Les membres de la section locale ont ainsi reçu près de 14 000 $ qui se compose de l’argent donné par les sections locales lors de la dernière assemblée du Conseil québécois, le 7 mai dernier, sommes auxquelles le Conseil québécois et le syndical national ont rajouté leur part.

Rappelons que le groupe est en grève depuis le 1er avril dernier. Les négociations en étaient encore aux clauses normatives, achoppent principalement sur la protection du travail des syndiqués. Certaines tâches qui relèvent de l’accréditation syndicale sont effectuées par des non-syndiqués et l’employeur ne veut pas y remédier.  D’autres points sont aussi en litige dont la représentation syndicale en santé-sécurité, les assurances  et le libre choix des vacances. 

Depuis le déclenchement du conflit, les parties se sont rencontrées en conciliation sans pouvoir s’entendre.

L’usine Delastek emploie près de cinquante membres d’Unifor et fabrique des composantes de pièces aéronautiques  destinées à divers clients dont Bombardier, Bell Hélicoptère et Viking.