Semaine de manifestations dans la santé en Abitibi-Témiscamingue

Les employés du réseau de la santé de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, membres du Conseil provincial des affaires sociales (CPAS) du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), tiennent cette semaine une série de manifestations pour faire connaître leur mécontentement à l’égard des compressions du gouvernement Couillard.

Tout au long de cette semaine, les parents, enfants et amis sont invités à venir exprimer leurs inquiétudes sur l’attitude du gouvernement, mais aussi sur la manière dont celui-ci veut instaurer le nouveau Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS).

«Les citoyens de la région aussi se posent des questions sur les décisions qui sont prises actuellement dans la santé, ils sentent que tout cela va avoir un impact sur les services», a déclaré Paul-André Clermont, vice-président régional du CPAS.

De plus, des rumeurs d’abolition de postes, de mutations, et de modifications des tâches inquiètent au plus haut point les employés de soutien, aussi appelés les périsoignants.