Résultat du vote des officiers mécaniciens et de navigation - Les officiers des traversiers déposent un avis de grève

Québec, le vendredi 23 octobre 2015 – Les officiers mécaniciens et de navigation de la Société des traversiers du Québec ont rejeté les dernières offres patronales dans une forte proportion de 91 %. Au chapitre des moyens de pression, ils ont également choisi de poursuivre la grève générale illimitée, dans une proportion de 78 %.

Rappelons que les officiers des traverses de Sorel/Saint-Ignace-de-Loyola, Québec/Lévis, Isle-aux-Coudres/Saint-Joseph-de-la-Rive, Matane/Baie-Comeau/Godbout et Tadoussac/
Baie-Sainte-Catherine, votaient sur les offres patronales dans un premier temps et choisissaient ensuite entre la grève générale illimitée ou une grève synchronisée avec les journées de débrayage du Front commun du secteur public.

Le vote s’est déroulé de dimanche à jeudi lors de six assemblées sur les lieux des différentes traverses. Au total, 112 membres ont voté dans les cinq traverses, 112 votes ont été enregistrés au sujet des offres et 111 ont été enregistrés (dont un vote annulé) sur la nature de la grève à poursuivre. Les boîtes de scrutin ont été dépouillées ce matin en présence de délégués des différentes traverses.

« Le message est clair. Les officiers rejettent catégoriquement les offres patronales. Nous invitons maintenant la Société des traversiers du Québec à reprendre les négociations en faisant preuve d’ouverture. Nous sommes conscients que la grève est un moyen de pression qui comporte des inconvénients majeurs pour les usagers. Mais c’est aussi le seul moyen de pression légal dont nous disposons pour avoir un certain rapport de force dans cette négociation », explique le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy.