Première convention collective ratifiée au Centre d'appels d'Archambault

  • Imprimer

Le 18 septembre dernier, nos membres du syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 500 (TUAC 500) travaillant pour le Centre d’appels de chez Archambault ont ratifié leur toute première convention collective, dans le contexte de vente du Archambault.

Effectivement, le 19 mai dernier, Québécor annonçait une entente sur la vente de la chaîne de magasins Archambault à une société du groupe Renaud-Bray. Quelques mois après cette annonce, soit le vendredi 4 septembre 2015, le Bureau de la concurrence a donné son approbation à la transaction.

Cette convention collective permet aux membres de mettre par écrit des pratiques telles que l’obtention d’un horaire de travail aux deux semaines ainsi que la possibilité d’échanger des quarts de travail pour faciliter la conciliation travail et vie personnelle. Les parties ont également convenu d’une programmation des heures de travail en deux tours qui permet une meilleure répartition équitable entre les membres. Ceux-ci peuvent également indiquer des disponibilités de 8 heures seulement supérieures au nombre d’heures qu’ils désirent travailler par semaine.

D’autres avantages ont été convenus, tels que :

  • la possibilité de fractionner leurs semaines de vacances en journées séparées ou en heures;
  • la création de deux classifications d’agent et la mise en place d’une progression salariale en heures de travail, rétroactive au 1erjuillet 2015 qui remplace l’ancien système de progression salariale au rendement;
  • l’intégration dans la nouvelle échelle salariale avec des rajustements pouvant aller jusqu’à 10 %;
  • l’obtention du taux maximum dans l’échelle salariale, soit 16,20$ de l’heure, à l’échéance de la convention collective en juillet 2016, pour les agents niveau 2.

Le président des TUAC 500, Antonio Filato, s’est dit très satisfait de l’entente conclue entre nos syndiqués et la partie patronale. « Je suis persuadé que les retombées de ce premier contrat de travail seront bénéfiques pour toutes les parties. En faisant preuve de solidarité, le comité de négociation a démontré notre engagement à défendre la qualité de vie au travail de nos travailleurs et travailleuses. Félicitations à tous! », a-t-il déclaré.