Négociation entre Unifor et Holcim - Les membres syndiqués accordent un mandat de grève à 87,5 %

Joliette, 29 mai 2015 – Lors d’une assemblée syndicale commune, les membres de la section locale 177 de l’usine et des bureaux de l’usine Holcim ont donné un appui sans équivoque à leur comité de négociation. « Ce geste de confiance à l’égard de leur exécutif est un signal clair à l’employeur qu’il est temps de négocier sérieusement », a déclaré le représentant national au dossier, Luc Deschênes.

Les parties sont en négociation dans ce dossier depuis le 24 avril dernier alors que la convention collective s’est terminée le 28 mai. Les points majeurs de mésentente sont le plancher d’emplois et le recours accru à la sous-traitance. Il faut souligner que les relations de travail se sont envenimées depuis la signature du dernier renouvellement de convention collective de travail en raison principalement d’une promesse d’investissement qui ne s’est malheureusement pas réalisée.

L’usine Holcim de Joliette emploie près de 150 membres d’Unifor et fabrique du ciment.

À propos d’Unifor

Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 305 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

Joliette, 29 mai 2015 – Lors d’une assemblée syndicale commune, les membres de la section locale 177 de l’usine et des bureaux de l’usine Holcim ont donné un appui sans équivoque à leur comité de négociation. « Ce geste de confiance à l’égard de leur exécutif est un signal clair à l’employeur qu’il est temps de négocier sérieusement », a déclaré le représentant national au dossier, Luc Deschênes.

Les parties sont en négociation dans ce dossier depuis le 24 avril dernier alors que la convention collective s’est terminée le 28 mai. Les points majeurs de mésentente sont le plancher d’emplois et le recours accru à la sous-traitance. Il faut souligner que les relations de travail se sont envenimées depuis la signature du dernier renouvellement de convention collective de travail en raison principalement d’une promesse d’investissement qui ne s’est malheureusement pas réalisée.

L’usine Holcim de Joliette emploie près de 150 membres d’Unifor et fabrique du ciment.

À propos d’Unifor

Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 305 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).