Négociation d’une première convention collective chez Maintenance Blanchette - Les travailleurs rejettent une offre inacceptable

Bécancour, le jeudi 19 mars 2015 – Les travailleurs de Maintenance Blanchette ont rejeté hier et ce matin dans une proportion de 59,5 % les offres «globales et finales» de l’employeur. Rappelons que l’employeur a été trouvé coupable récemment de négociation de mauvaise foi, dans le cadre des pourparlers pour une première convention collective.

« L’offre était clairement inacceptable. On ne propose rien de plus que les normes du travail au chapitre des vacances et congés. Il n’y a rien non plus au sujet d’un régime d’assurance ou de retraite», explique le représentant syndical Claude Lévesque. En cas de désaccord lors de la négociation d’une première convention après la syndicalisation, le ministre du Travail peut nommer un arbitre, qui ultimement peut imposer un premier contrat aux parties.