Les salariés des Élevages Périgord se dotent d'une nouvelle convention

  • Imprimer

Montréal, le 2 juin 2015 — Les salariés travaillant aux Élevages Périgord, à Châteauguay, ont ratifié leur nouvelle convention collective le 27 février dernier. Le nouveau contrat collectif de 3 ans apporte plusieurs avantages et améliorations aux conditions de travail de nos membres du syndicat des Travailleurs et Travailleuses de l’alimentation et du commerce, section locale 501 (TUAC 501). Cette entreprise de la région de la Montérégie se spécialise dans l’abattage et la transformation des produits du canard.

Parmi celles-ci, notons d’abord que la clause de protection contre la sous-traitance a été grandement améliorée. Ensuite, les salariés ayant 3 ans d’ancienneté et plus voient une augmentation de leur droit de rappel à 36 mois de même qu’une augmentation de la protection de l’ancienneté qui passe à 36 mois lors d’absence pour maladie ou accident n’étant pas reliés au travail.

En plus de ces améliorations, d’autres clauses se rajoutent à l’entente, notamment :

  • l’ajout d’un congé mobile;
  • l’instauration d’un programme de semaine réduite;
  • le remboursement du kilométrage effectué pour le travail selon le taux maximum suggéré par Revenu Québec;
  • un rattrapage salarial considérable pour la première année et une augmentation de salaire suivant l’inflation pour la 2e et 3e année de la convention collective.

« Toutes mes félicitations à nos membres impliqués dans la réussite de ce dossier de négociation. En travaillant collectivement, vous avez réussi à concrétiser de nombreux gains qui vous garantiront de meilleures conditions de travail pour les prochaines années à venir », affirme Alain Lachaine, président des TUAC 501.