Les membres d’Unifor chez Paccar à Ste-Thérèse votent pour le programme de temps partagé!

Ste-Thérèse, 17 septembre 2015 – Réunis en assemblée générale samedi dernier, les membres de la section locale 728 du syndicat Unifor chez Paccar se sont prononcés sur l’adhésion à un programme de travail partagé mis en place avec Service Canada. C’est dans une proportion de 80 % qu’ils ont finalement choisi d’y adhérer.

Il faut préciser que c’est  l’employeur qui a approché les représentants syndicaux afin d’obtenir leur accord pour implanter ce programme, et ce, en raison d’une baisse des prises de commandes chez l’employeur.

« Lorsque l’employeur nous a approchés, celui-ci n’a donné aucun détail quant au moment où les salariés devraient chômer, ni à compter de quand le programme serait nécessaire. À peine deux jours après cette rencontre, l’employeur a annoncé deux jours de fermeture, les 21 et 25 septembre prochain, et ce, sans attendre la réponse des membres et de l’assurance emploi. Ce faisant les salariés ont été privés de deux jours de salaire et de compensation au cours d’une même semaine. C’est donc le couteau sur la gorge que les membres se sont prononcés aujourd’hui. Une tactique moult fois utilisée par cet employeur qui a une préférence claire pour la confrontation et l’affirmation prononcée de son rôle d’employeur et de donneur d’ouvrage »  a déploré Martin Lambert, directeur local d’Unifor.

Malgré la décision d’aujourd’hui, les salariés doivent attendre la réponse de Service Canada et de l’assurance emploi avant de se savoir s’ils pourront bénéficier de ce programme.

Rappelons que le renouvellement de la convention collective s’est fait au mois de décembre dernier suite à un lock-out de quelques heures.