Les débardeurs prêtent main-forte à l’Accueil Bonneau

Le syndicat des débardeurs du Port de Montréal vient encore une fois donner un coup de pouce aux personnes les moins nanties de notre société.

Une vingtaine de membres du syndicat SCFP-375 ont servi près de 1500 repas aujourd’hui à l’Accueil Bonneau. Ces repas, gracieuseté du syndicat, sont un moyen pour les débardeurs de redonner à la société.

«Nous savons tous que personne n’est à l’abri de l’itinérance. Il y a de la détresse psychologique dans plusieurs milieux de travail», de déclarer Christian Beaudin, président du SCFP-375.

Selon les dernières statistiques officielles compilées en mars dernier, il y a plus de 3000 personnes en situation d’itinérance à Montréal. Malheureusement, ce nombre ne comprend pas les travailleurs à situation précaire qui ont recours aux banques alimentaires, ou les personnes vulnérables qui souffrent de problèmes psychologiques ou de dépendance à la drogue et qui peuvent se retrouver à la rue facilement.