Le SCFP à Ottawa pour dénoncer le copinage au CA de Radio-Canada

Les représentants de la campagne «J’aime Radio-Canada» et du SCFP se sont rendus au Parlement à Ottawa ce matin pour dénoncer les compressions et le copinage à Radio-Canada.

«En sachant que 9 des 11 membres du conseil d’administration de Radio-Canada ont contribué au parti conservateur, on comprend mieux d’où viennent les décisions idéologiques qui menacent la survie du diffuseur public», a expliqué Denis Bolduc, porte-parole de la campagne «J’aime Radio-Canada» et secrétaire général du Syndicat canadien de la fonction publique au Québec (SCFP-Québec). «Pour renforcer l’indépendance de Radio-Canada et empêcher qu’on vende nos acquis au privé, il faut mettre un terme au copinage.»

La loi prévoit que le gouvernement peut nommer les membres du conseil d’administration de la société d’État.