Le défi d’une génération

Gabriel Nadeau-Dubois s’adressant aux congressistes le jeudi 7 maiLe militant Gabriel Nadeau-Dubois a prononcé une allocution au troisième jour du 29e Congrès du SCFP, au Centre des congrès de Québec.

D’entrée de jeu, il a relaté son enfance dans une famille de militants syndicaux. Il a rappelé que le Québec est actuellement la société la plus égalitaire en Amérique du Nord et que c’est grâce à l’action syndicale.

Il a ensuite souligné que le mouvement syndical n’est pas l’adversaire des nouvelles générations. «Les ennemis des jeunes, ce sont les forces policières qui les tabassent, ce sont les compressions en éducation», a-t-il dit.

Sa principale inquiétude à l’égard des syndicats, c’est l’héritage écologique qui sera laissé aux nouvelles générations. Il a rappelé le consensus scientifique à l’effet que si nous ne soignons pas notre dépendance aux énergies fossiles, le réchauffement climatique va compromettre irrémédiablement l’avenir de la planète.