Le budget fédéral récompense les riches et laisse tomber les autres Canadiens

Paul Moist, président pancanadien du SCFPLe budget 2015 des conservateurs fédéraux équilibre peut-être les livres grâce à la vente d’actifs, mais il demeure hautement déséquilibré quant à ses conséquences pour les Canadiens. Selon le Syndicat canadien de la fonction publique, ce budget risque d’entraîner des millions d’aînés dans la pauvreté. Il abandonne à leur sort les familles qui ont besoin de places abordables en garderie et de soins de santé de qualité. Il n’aide pas non plus les travailleurs qui veulent de bons emplois.

«Les conservateurs ont opté pour des politiques économiques irresponsables qui privent le gouvernement de revenus au profit des riches et d’une poignée d’entreprises. Ce budget fait plus de mal que de bien car il accroît l’écart entre les travailleurs et les plus riches», a déclaré le président national du SCFP, Paul Moist. Le SCFP est le plus grand syndicat au Canada.

Des mesures comme un taux d’imposition trop bas pour les sociétés, le fractionnement du revenu et les crédits d’impôt pour les familles riches comme la bonification du CÉLI n’aident pas les gens ordinaires. De plus, elles privent le gouvernement fédéral de revenus importants, ce qui signifie qu’il faudra effectuer de nouvelles compressions dans les services publics dont les Canadiens ont besoin.