La section locale 698 et les retraités de GM donnent leur appui à la campagne de boycottage des électroménagers de marques GE, Hotpoint et McClary

Boisbriand, le 6 octobre 2015 – Réunis en assemblée cet après-midi, les membres du club des retraités de GM de la section locale 698 ont appuyé sans réserve la campagne de boycottage des électroménagers GE mise en place par le syndicat Unifor et appuyée par les syndicats affiliés à la FTQ.

Rappelons que le 24 août 2014, la compagnie MABE Canada a déclaré faillite, entraînant du même coup 22 % de compression dans le fonds de pension ainsi que la fin des assurances collectives et assurance vie. Pourtant, MABE, la compagnie mère, poursuit ses activités commerciales au Canada sous le nom de MC Commercial en partenariat avec la compagnie General Electric (GE) comme si de rien n’était. Voilà pourquoi la campagne de boycottage a été mise en place afin de faire pression sur l’entreprise.

Pour l’occasion, deux retraités de la compagne MABE, anciennement présid ents de la section locale 501 d’Unifor (anciennement SCEP), Michel Morin et Alain Leduc, sont venus raconter la révoltante histoire de la compagnie MABE. Plus de 1000 retraités ou travailleuses et travailleurs actifs sont affectés par cette affaire.

Richard Laurendeau, président du Club des retraités de GM a tenu à témoigner de son appui. « Ce genre d’histoire est vraiment scandaleuse.  C’est important de démontrer notre appui en n’encourageant pas des entreprises qui ne respectent pas leurs retraités ».

Un peu d’histoire

L’annonce de la faillite de MABE Canada est survenue quelques jours à peine après la fermeture définitive de l’usine. Celle-ci fait partie de l’histoire industrielle de Montréal alors qu’elle a été bâtie par le gouvernement fédéral durant la Seconde Guerre mondiale afin d’y construire, à cette époque, des chars d’assaut. Par la suite, vers la fin des années 40, General Electric l’acquiert et commence la production d’électroménagers. Connue par la suite sous l’appellation CAMCO, l’usine est vendue en 2008 à la compagnie mexicaine MABE. Au cours de toutes ces années, ce sont des milliers de travailleuses et travailleurs qui ont consacré leur vie active à ces entreprises.

À propos de la section locale 698 d’Unifor

La section locale 698 représente 1800 membres dans plus de 33 unités. La section locale fait partie du syndicat Unifor, le plus important syndicat dans le secteur privé au Québec.