Jour de compassion pour les personnes tuées ou blessées au travail

La date du 28 avril est désignée par sanction royale de « Jour de compassion pour les personnes tuées ou blessées au travail ». La Loi stipule que « il est souhaitable que les Canadiens instituent un jour de compassion pour commémorer les travailleurs tués, atteints d’incapacité ou blessés à leur travail ou victimes de maladies professionnelles. » Ce jour joue un rôle de premier plan au niveau de la sensibilisation du public et appuie nos efforts collectifs visant à protéger la vie des travailleurs.

Il est triste de constater que chaque année apporte avec elle son lot de nouvelles statistiques qui reflètent la parodie, la douleur et la misère perpétuellement associées à la perte personnelle qui découle toujours d’un accident de travail. Nous pouvons nous encourager par le fait que les efforts de militants en santé et sécurité au travail de partout se reflètent dans cette récente diminution du nombre d’accidents de travail avec perte de temps. Toutefois, la gravité des accidents et le nombre de décès qui en résultent demeurent odieux.

Plusieurs sections locales organisent des événements entourant le Jour de deuil. Nombre d’autres personnes participent aux événements organisés par des conseils du travail locaux. Veuillez répondre à l’appel déjà lancé par le syndicat international sollicitant un maximum de participation.

« Pleurons les morts, luttons pour les vivants! »