Il ne reste plus qu’une seule option : la grève!

Jeudi 30 avril 2015

À publier immédiatement

Flin Flon, MB – Les négociations entre l’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’aérospatiale et Hudbay ont échoué parce que l’employeur n’a jamais dérogé de sa position initiale. Par conséquent, les travailleurs n’ont plus qu’une seule option. Celle de faire la grève!

Les membres de la section locale 1848 de l’AIM érigeront des piquets de grève devant les installations de Hudbay à Flin Flon et à Snow Lake dès midi ce samedi, le 2 mai.

« Ce processus de négociation était voué à l’échec dès le départ, précise Ian Morland, représentant de la Grande loge de l’AIM. Aucun des enjeux non réglés concernant le libellé du contrat de travail n’a été abordé et les augmentations de salaire proposées sont loin d’égaler les salaires versés aux apprentis et aux travailleurs certifiés de The Pas et de Thompson, au Manitoba. »

« Dès le début, l’employeur a adopté une attitude hostile à notre égard, ajoute M. Morland. Nous avons proposé à la direction une fermeture progressive de toutes les opérations en cas de grève, mais elle a rejeté cette proposition du revers de la main. L’employeur pense pouvoir faire fonctionner ses installations sans nous. Cependant, c’est nous qui réparons et entretenons l’équipement utilisé, et ce dernier finira par tomber en panne s’il n’est pas entretenu adéquatement. Tout cette situation aurait pu être évitée. »

M. Morland conclut : « Nous sommes prêts à reprendre les négociations à tout moment, pourvu que l’employeur soit prêt à bonifier son offre. Lorsqu’il est question de négocier, il faut savoir pousser, mais pousser égal. L’employeur a dépassé les bornes à l’heure actuelle. »

-30-

Renseignements :

Ian Morland, représentant de la Grande loge de l’AIM

204 988-3111 ou 204 771-9989

Bill Trbovich, directeur des communications de l’AIM

416 386-1789, poste 6331 ou 416 735-9765