Entente ratifiée chez Gecko Alliance

Samedi le 20 juin 2015 – Réunis en assemblée générale vendredi le 19 juin 2015, les membres d’Unifor travaillant chez Gecko Alliance, fabricant de composantes de spa située à Québec, ont ratifié l’entente de principe intervenue entre le syndicat et l’employeur le 9 juin dernier.

Ainsi, 86 % des membres ont voté en faveur de cette entente qui contient plusieurs améliorations notamment; une bonification salariale moyenne de plus 8,5 %  sur trois ans, une convention rétroactive au 1er janvier 2015 et se terminant en décembre 2017, l’ajout d’un congé de maladie à chaque année, l’amélioration des clauses de représentation syndicale, le resserrement des règles de transfert entre l’unité et les cadres, une modernisation des communications en matière d’affichage de postes et de remplacements, des processus de mouvement de main d’œuvre plus clairs qui respecte davantage l’ancienneté, une bonification des allocations pour équipement de sécurité, une banque de temps supplémentaire bonifiée, de meilleurs congés sociaux, une bonification de la participation de l’employeur à 0,02 $ l’heure pour les congés d’éducation payés (CEP).

Mais à terme, les plus gros gains sont liés au contexte de restructuration de l’entreprise avec l’ajout d’une lettre d’entente sur les nouvelles occupations pouvant être créées, une lettre d’entente sur l’ajout d’une prime pour les salariés en cas de fermeture, mais aussi, une lettre d’entente garantissant la production de certaines pièces à l’usine de Québec pour protéger les emplois québécois qui sont en compétition avec une usine mexicaine détenue par l’employeur.

« Bien que le processus a été un long, le comité de négociation a réussi à négocier de bonnes améliorations aux conditions de travail en répondant à toutes les priorités que les membres nous avaient fixées. Nous sommes fiers des résultats obtenus et le taux de ratification démontre bien l’appréciation des membres à l’égard du travail du comité », a mentionné Martin Lambert, directeur local d’Unifor.

La convention était échue depuis le 31 décembre 2014.