Emplois menacés sur la Côte-Nord - Les membres Unifor manifestent

Côte-Nord, le 15 juin 2015 – À l’initiative des entrepreneurs forestiers membres d’Unifor, une trentaine de camions chargés de bois sont partis de la forêt, ce matin, et ont traversé complètement la ville de Baie-Comeau. Ce sont plus de 1 000 voitures qui ont décidé de se joindre au cortège alors que des travailleurs de la papetière, d’autres de la scierie et la population en général ont grossi les rangs. « Les gens veulent passer un message clair au gouvernement libéral à Québec. Ils doivent absolument agir pour sauvegarder les emplois et l’industrie forestière en région », a expliqué Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor. Au moment de la rédaction du communiqué, une date de rencontre avec les représentants du gouvernement était en train de se planifier.

Cette action des membres d’Unifor intervient, rappelons-le, suite à l’ultimatum lancé vendredi dernier par deux compagnies forestières de la Côte-Nord, Produits forestiers Résolu et Rémabec, qui menacent de cesser complètement leurs activités si les problèmes en approvisionnement et en qualité de la ressource ne sont pas réglés.

Le syndicat Unifor, qui représente plus de 1 000 membres dans les usines de la Côte-Nord, a d’ailleurs joint sa voix à celles des élus régionaux qui réclament une intervention musclée du gouvernement libéral dans le secteur forestier, demande maintes fois adressée aux membres du gouvernement par le syndicat.

Le syndicat Unifor représente des travailleurs dans les opérations forestières, en scierie et à la papetière sur la Côte-Nord.

À propos du projet Unifor

Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 305 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).