DrummondvilleLes cols bleus manifestent à la Journée portes ouvertes

Aujourd’hui, quelques dizaines d’employés cols bleus de Drummondville ont manifesté lors de la «Journée portes ouvertes V.I.P.» de la Ville. Ils se sont rassemblés devant les ateliers municipaux pour s’adresser, avec bonhommie, aux citoyens participants. Leur objectif était de sensibiliser la population aux difficultés dans les relations entre la Ville et leur groupe d’employés.

Équipés d’un barbecue, les cols bleus ont aussi partagé des hot-dogs avec leurs concitoyens.

«Nous sommes en renégociation de la convention collective des cols bleus. Présentement, il n’y a que peu de blocage sur un enjeu majeur. Le problème, c’est que l’employeur négocie à pas de tortue, puis refuse d’adopter des méthodes de travail lors des rencontres. On dirait qu’il n’y a aucune volonté d’avancer et de travailler efficacement. À ce rythme-là, nous n’aboutirons jamais», a expliqué Nina Laflamme, conseillère syndicale au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

«Nous avons profité de la Journée portes ouvertes pour passer notre message. Nous l’avons fait sans perturber les activités et dans le respect des citoyens. Nous réclamons un processus de négociation normal avec la Ville. Nous trouvons aussi difficile d’admettre les reculs à nos conditions qui sont demandés sans justification par l’employeur», selon François Godbout, président du syndicat des cols bleus.

Les quelque 130 cols bleus de la Ville de Drummondville sont représentés par la section locale 5223 du SCFP. Leur convention collective est échue depuis le 31 décembre 2014.

Comptant plus de 112,700 membres au Québec, le SCFP représente environ 70% de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 31,600 membres.

The post Drummondville
Les cols bleus manifestent à la Journée portes ouvertes
appeared first on Syndicat canadien de la fonction publique.