Des solutions à l’austérité

Le 1er mai dernier, à l’occasion de la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs, on a vu une mobilisation exceptionnelle partout au Québec alors que plus de 850 organismes étaient en grève sociale et que des milliers de personnes protestaient contre les mesures d’austérité du gouvernement Couillard. Ces mesures – aucunement annoncées lors de la campagne électorale – sont vues par plusieurs personnes comme étant d’autant plus injustes et inacceptables que de multiples solutions viables restent ignorées et écartées par le gouvernement.

Parmi les pistes de solutions intéressantes, celles de la campagne 10 milliards de solutions de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, qui regroupe 80 groupes sociaux, méritent plus d’attention. Si, en tant qu’économistes ou chercheurs et chercheuses s’intéressant à l’économie et à la fiscalité, nous pouvons évaluer de manière différente l’ensemble de ces mesures, plusieurs d’entre elles recueillent notre appui car elles sont sensées et cohérentes avec l’idée que nous nous faisons de la justice sociale. Sauf à vouloir une « prospérité » créée sur fond de montée des inégalités, source de conflits sociaux, le gouvernement devrait se montrer plus ouvert à ces propositions.