Des membres de l’AIM remportent trois prix lors de la cérémonie « Eye on Safety » de la GTAA

Lundi 9 mars 2015

Membres de la SL 2323
Membres de la SL 2323 de l’AIM, de gauche à droite : John Ponciano, Vernon Roberts, Miguel Reid, Dan Janssen, Sally Crowther, Alan Lamont et Coby Budgell.

L’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (la GTAA) a tenu sa première cérémonie de remise de prix « Eye on Safety » le 6 mars 2015.

L’événement a réuni des représentants de tous les secteurs de l’aéroport, dont des cadres supérieurs, des gestionnaires et des travailleurs de la première ligne. Howard Eng, le PDG de la GTAA, a pris la parole devant une salle bondée pour faire valoir l’importance de maintenir la sécurité au premier rang des priorités. Il a invoqué les 40 000 travailleuses et travailleurs qui jouent tous un rôle contribuant à faire de cet aéroport une véritable plaque tournante pour le Canada. Il n’a pas craint fixer des objectifs, dont l’ambitieuse cible de zéro blessures résultant en des absences à l’aéroport YYZ.

Le plan mis de l’avant par la GTAA consiste à favoriser la santé et la sécurité en reconnaissant les employés et organismes ayant contribué une culture axée sur la santé et la sécurité. Appel a été lancé à toutes les personnes présentes de devenir des ambassadeurs prônant une culture davantage axée sur la sécurité, le but ultime étant de devenir l’aéroport le plus sécuritaire sur la planète.

À l’aéroport Pearson, nous recensons quelque 400 000 vols par année et 35 millions de passagers transitent par notre milieu de travail par période de douze mois. La GTAA et ses employés sont responsables de la sécurité de chacun de ces vols et de chacun de ces passagers. Ces derniers comptent tous sur nous pour rendre leurs déplacements par avion sécuritaires.

Trois Machinistes se sont vu décerner un prix :

L’agent de bord Alan Lamont a remporté le prix remis pour la meilleure initiative de sécurité. Al avait tourné une vidéo mettant en vedette ses collègues dans le milieu de travail; la vidéo mettait l’accent sur la signalisation de sécurité. Il a utilisé la vidéo pour promouvoir les pratiques de travail sécuritaires en établissant des liens entre les images de sécurité et un sentiment d’appartenance à la communauté au sein de son groupe de travail.

Sally Crowther, coordonnatrice de la santé-sécurité pour l’AIM, a reçu le prix du travailleur le plus sécuritaire en reconnaissance de ses compétences en leadership dans le milieu de travail. Véritable modèle à suivre, Sally n’hésite pas à déclarer les problèmes de sécurité qui doivent être corrigés. Au cours de la dernière année, Sally a également reçu le Prix d’excellence d’Air Canada – le prix le plus prestigieux que le transporteur aérien décerne annuellement à un membre de son personnel.

Dan Janssen, vice-président de la SL 2323 et préposé d’escale, s’est vu remettre le prix du héro méconnu. I A été nominé parce que je suis une personne curieuse qui cherche des solutions à des problèmes de sécurité. En déclarant un problème de sécurité, vous faites votre part pour vous assurer que le problème est corrigé avant qu’il ne s’aggrave. Déclarer des problèmes de sécurité est une expérience habilitante et motivante, car vous pouvez constater de vos propres yeux les changements que vous provoquez.

Nous encourageons lit ce texte à identifier les dangers liés à la sécurité dans le milieu de travail et à les dénoncer. Bien sûr, il faut faire corriger les problèmes, mais ça va plus loin que cela. En agissant ainsi, vous contribuez à prévenir que vos collègues de travail se blessent – ou pire encore. Dans notre milieu de travail, vous pouvez déclarer un problème de sécurité en remplissant un formulaire ACF-32 (Problèmes liés à la santé et la sécurité). Il s’agit d’un rapport anonyme se trouvant dans le SGIS (« aeronet », onglet sécurité). Acheminez votre rapport à la GTAA par courriel (report_it@gtaa.com).