Des Machinistes se joignent à la manifestation durant l’assemblée des actionnaires de Hudbay

Toronto ON – Des membres de l’AIM du bureau canadien de même que des districts 78 et 140 ont pris part avec des militants communautaires des Amériques à une manifestation en marge de l’assemblée annuelle des actionnaires de Hudson Bay Minerals (Hudbay).

Au Guatemala, au Pérou, en Arizona et jusqu’au Manitoba, des collectivités indigènes et non indigènes se sont mobilisées pour revendiquer la justice et la réparation de crimes et de violations de traités commises par Hudbay et ses filiales. Les manifestants ont réclamé des administrateurs et actionnaires de Hudbay la mise en place d’un processus transparent et public visant une réparation intégrale au nom des familles et collectivités mayas Q’eqchi qui ont été directement ou indirectement lésées par une opération à ciel ouvert de mines de nickel exploitées par Hudbay entre 2004 et 2011. Hudbay a nié toute implication.

S’adressant à la foule réunie à l’extérieur du lieu où se déroulait l’assemblée des actionnaires, le vice-président général canadien de l’AIM, Dave Ritchie, a déclaré que Hudson Bay Minerals devait respecter les droits de la personne. « Vous avez droit au respect au travail et dans votre communauté. Personne ne devrait être incarcéré ou, pis encore, assassiné, simplement parce qu’il défend un point de vue différent. »

« Nous devons maintenir la pression. Nous devons faire pression sur le gouvernement du Canada et d’autres gouvernements. Les droits de la personne doivent être respectés peu importe où vous vivez, d’ajouter M. Ritchie. Nos membres demeureront sur les lignes de piquetage tant qu’ils n’auront pas obtenu le respect auquel ils ont droit. Et nous tiendrons tant et aussi longtemps que vous n’avez pas obtenu le respect que vous méritez. »

Les membres de la section locale 1848 de l’AIM ont débrayé aux installations de Hudbay à Flin Flon et Snow Lake (Manitoba) le 2 mai dernier. Ils exigent la parité salariale avec leurs homologues affectés aux installations de Le Pas et Thompson (Manitoba). Le 28 mai, des membres des Métallurgistes unis qui ont voté à 91 % en faveur d’une grève contre Hudbay se joindront à eux.

Photos ci-dessous : Des drapeaux de l’AIM servent d’arrière-plan aux manifestants réunis à l’extérieur de l’endroit où se tient l’assemblée annuelle des actionnaires de Hudson Bay Minerals au centre-ville de Toronto. Des représentants de peuples indigènes du Pérou, du Chili et du Guatemala ainsi que des populations autochtones de l’Arizona et du Manitoba ayant déposé des plaintes contre Hudbay pour dénoncer des crimes commises par l’entreprise ou pour le compte de celle-ci ont été épaulés par les membres de l’AIM actuellement en grève contre le géant minier à Flin Flon et à Snow Lake (Manitoba).

Manifestation contre Hudbay Minerals

Manifestation contre Hudbay Minerals

Photos ci-dessous : Le vice-président général canadien de l’AIM, Dave Ritchie, a déclaré aux manifestants qu’ils devaient maintenir la pression sur Hudbay. Hudbay a chassé des populations indigènes de leurs maisons et de leurs terres. À notre tour, nous devons faire pression sur les gouvernements canadien et étrangers pour qu’ils forcent Hudbay à respecter les droits de la personne et les personnes qui partagent un point de vue autre que le sien.

Manifestation contre Hudbay Minerals

Manifestation contre Hudbay Minerals

Photo ci-dessous : (De droite à gauche): Angelica Choc, dont le mari a été tué par balle par des gardiens de sécurité à une mine d’El Estor au Guatemala, German Chub, qui a été paralysé après avoir été tiré dessus par des gardiens de sécurité, et Rosa Elbira, représentante de 11 femmes de son village qui ont été violées par des gardiens de sécurité. Hudbay a nié toute implication dans ce crime.

Les peuples autochtones se joignent manifestation contre HudBay Minerals