Conseil québécois d’Unifor - Dernier rapport émouvant du directeur québécois Michel Ouimet qui quitte pour la retraite

Mercredi 6 mai 2015 – C’est la gorge nouée par l’émotion que le premier directeur québécois d’Unifor a prononcé son dernier rapport au Conseil québécois, ce matin, alors qu’il prendra sa retraite dès la fin de la rencontre. « Longue vie à Unifor! Solidarité! », a-t-il déclaré avant que la délégation ne l’applaudisse à tout rompre et de très longues minutes.

Le confrère Ouimet a travaillé 40 ans à bâtir le mouvement syndical québécois. À l’origine technicien chez Bell Canada, il a par la suite contribué à fonder le syndicat des techniciens de Bell, puis milité au sein des syndicats prédécesseurs au Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) qui est devenu depuis septembre 2013, le syndicat Unifor. Tout au long de ces années, M. Ouimet a été responsable de nombreux dossiers dont notamment celui de l’équité salariale des téléphonistes de Bell Canada. Il a alors participé à la conclusion de l’une des plus importantes ententes en matière d’équité salariale au Canada. 

Il a également négocié l’une des plus importantes fusions effectuées par le SCEP qui a mené plus de 12 000 employées et employés de bureau de Bell Canada et ses filiales, membres de l’Association canadienne des employés de téléphone, à se joindre à Unifor (alors SCEP).

Après toutes ces années d’engagement, le confrère Ouimet a bien mérité cette retraite que les membres lui souhaitent très bonne!

Le Conseil se poursuit jusqu’à vendredi

Plus de 400 déléguées et délégués sont ainsi réunis à Montréal alors qu’ils auront un horaire chargé. Plusieurs résolutions devront être débattues par les membres et ils auront à choisir leur nouveau directeur québécois. Aussi prévus à l’ordre du jour, des ateliers sur le groupe de travail sur les sections locales d’Unifor qui visent à consolider nos structures, une conférence sur les médias sociaux et le droit et d’autres encore.