Congrès du CPSC - La communication, clé de l’action!

Le 17e congrès biennal du Conseil provincial du secteur des communications (CPSC) s’est ouvert le vendredi 27 mars à Gatineau. Des dizaines de militants du secteur se rencontrent pour échanger sous le thème «La communication, clé de l’action.»

«C’est un secteur qui est névralgique et toujours à l’avant-garde, autant pour l’économie du Québec que pour le mouvement syndical ainsi que pour le SCFP. C’est un secteur pivot, un secteur baromètre, qui est déterminant pour l’avenir du syndicalisme», a déclaré la présidente du SCFP-Québec, Lucie Levasseur, lors de son allocution samedi matin.

Le secteur des communications au SCFP compte 9300 membres et représente un des secteurs les plus actifs, et beaucoup de chemin a été parcouru depuis le dernier congrès.

Par exemple, début 2014, le secteur a fait un tabac en commandant une étude menée par l’UQAM sur la détresse psychologique dans les centres d’appels.L’étude a provoqué beaucoup de retombées positives et fut bien arrimée à une grande campagne de sensibilisation.

Sans aucun doute, le dossier dans le secteur des communications qui a semé le plus d’inquiétudes ces deux dernières années est celui de Radio-Canada. La direction poursuit le démantèlement du diffuseur public au grand dam des Québécois qui sont sortis massivement dans les rues de Montréal pour participer à une des plus grandes manifestations jamais vue de l’histoire du pays en faveur du diffuseur public.

Le SCFP prépare aussi l’organisation d’un vote en vue d’une nouvelle accréditation syndicale unique à Radio-Canada.