Conflit à l’usine Holcim de Joliette - Une recommandation du conciliateur au dossier sera votée jeudi

Lundi, 20 juillet 2015 – Après un blitz de négociation en comité restreint, le conciliateur au dossier, Pierre-Marc Bédard, du ministère du Travail, a soumis une recommandation afin de tenter d’en arriver à résoudre la grève déclenchée par les membres de la section locale 177 d’Unifor au début de juin dernier.

Une assemblée a été appelée jeudi prochain au terme de laquelle le résultat sera dévoilé. Entretemps, aucun commentaire ne sera fait quant au contenu des négociations ou de la recommandation.

Outre M. Bédard, le comité restreint était composé de Renaud Gagné et de Luc Deschênes, respectivement directeur québécois et représentant national d’Unifor, ainsi que de Jim Diotte, vice-président sénior Ressources humaines de la compagnie Holcim et Me Pierre Lamarre, avocat patronal.

Rappelons que le conflit, déclenché le 9 juin dernier, repose en grande partie sur la notion d’un plancher d’emploi et le recours grandissant à la sous-traitance.

L’usine Holcim de Joliette produit du ciment et emploie près de 150 membres d’Unifor.

À propos d’Unifor

Fondé en août 2013, Unifor a été créé par la rencontre du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) et des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA). Le syndicat représente plus de 305 000 membres au Canada, dont près de 55 000 au Québec. Unifor est aussi affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). L’usine Holcim de Joliette emploie près de 150 membres d’Unifor et fabrique du ciment.