Ce mois-ci dans l'histoire de l'AIM : septembre 2015

Cliquez sur un événement dans le calendrier pour obtenir plus d’information à son sujet.

septembre 2015

septembre 1 septembre 2 septembre 3 septembre 6 septembre 8 septembre 12 septembre 15 septembre 16 septembre 23 septembre 24 septembre 25 septembre 29

Des vols épiques

Avro Jetliner
Bien qu’il ait établi de nombreux records et suscité l’intérêt d’acheteurs américains, le Jetliner d’Avro n’a jamais été mis en production au Canada. Avro a fermé ses portes en 1961, jetant ainsi sur le pavé 15 000 membres de l’AIM. De plus, le Canada a perdu du galon sur la scène mondiale de l’aviation.

Il nous aura fallu 64 ans pour regagner la tête du classement, mais l’aérospatiale canadienne est une fois de plus prête à connaître des années glorieuses et c’est encore une fois grâce à des membres de l’AIM.

Malgré de longs délais de mise en production n’ayant laissé rien au hasard, l’avion de ligne régional à fuselage étroit CSeries de Bombardier a fait son vol inaugural le 16 septembre 2013. Fort du succès de ses avions régionaux à réacteurs, Bombardier s’est fixée pour objectif de faire la concurrence à Boeing et à Airbus dans le segment des aéronefs à fuselage étroit comptant entre 100 et 130 sièges. Afin de fixer ses coûts de main-d’œuvre pendant l’étape du développement, Bombardier a négocié une convention collective d’une durée sans précédent de six ans avec la section locale 712 de l’AIM.

L’aéronef est fabriqué en bonne partie de composites pour le rendre plus léger. Il est mû par des moteurs Pratt & Whitney construits au Canada qui sont 20 % plus économes en carburant que ceux de la concurrence.

L’histoire se répète – du Jetliner au CSeries – et l’AIM est fière d’en faire partie à nouveau.

1er septembre (1997) : Le Québec lance son programme de garderies à 5 $ par jour

La province a procédé à une refonte de sa politique en matière de services de garde d’enfants pour y étendre les congés parentaux et les prestations parentales et offrir de véritables services universels. Depuis, le coût a été majoré à 7 $ par jour, mais le programme demeure populaire parmi les Québécois de tous les horizons. Il s’agissait et s’agit encore d’un programme unique au Canada. Pour plus d’information, consultez href= »https://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_de_la_petite_enfance » target= »_blank » title= »Ouvre le document dans une nouvelle fenêtre »>cet article.

2 septembre (2014) : Premier symposium sur l’action politique de l’AIM

Premier symposium sur l’action politique de l’AIMLe symposium s’est déroulé au Centre d’éducation William Winpisigner. Le VPG canadien de l’AIM, David Ritchie, y a engagé 90 membres canadiens de l’AIM dans des discussions sur l’action politique. Le but était de motiver les membres à s’engager plus activement dans l’arène politique. Pour plus d’information, consultez cet article publié sur le site Web de l’AIM.

3 septembre (1894) : La fête du Travail est célébré comme jour férié pour la première fois au Canada

Le premier lundi de septembre est un jour férié national commémorant le mouvement syndical. Les premiers défilés et rassemblements se sont tenus à Toronto et à Ottawa en 1872. Deux décennies plus tard, la commémoration s’est étendue à l’échelle nationale et demeure à ce jour le long week-end marquant la fin de l’été. Pour plus d’information, consultez cet article de L’Encyclopédie canadienne.

12 septembre (1891) : Les Chevaliers du travail débrayent contre les moulins à bois dans la région d’Ottawa-Hull

Ce fut une grève spontanée et illégale. Des bûcherons et des employés de moulin ont débrayé pour contester des diminutions salariales et de longues heures de travail. Au total, plus de 2 000 travailleurs ont marché jusqu’à une usine de fabrication d’allumettes. De la violence a éclaté des deux côtés, mais personne n’a perdu la vie. La grève a duré plusieurs semaines. Vers la mi-octobre, plus de 1 000 travailleurs ont repris leur travail sans la moindre bonification de leurs conditions. Étant donné que la moitié des travailleurs manquait à l’appel, l’équilibre du pouvoir s’est déplacée et les travailleurs ont fini par obtenir la journée de travail de 10 heures – ce qu’ils revendiquaient – plus tard en 1895. Pour plus d’information sur les Chevaliers du travail, consultez cet article (en anglais seulement).

12 septembre (1945) : Des travailleurs de Ford font la grève pendant 99 jours et obtiennent l’adoption de la formule Rand

Grève à Ford 1945À Windsor (Ontario), 17 000 travailleurs ont débrayé après le refus de leur employeur, Ford, de reconnaître le Syndicat des travailleurs unis de l’automobile. La grève a duré jusqu’au 20 décembre. Ford et le gouvernement de l’Ontario ont tenté de briser la volonté des grévistes. La police a tenté de démanteler les piquets de grève, mais en vain, car les grévistes ont utilisé leurs voitures abandonnées pour bloquer les rues autour de l’usine de Windsor. Le conflit a pris fin en décembre à la suite de l’adoption de la formule Rand, d’une décision arbitrale et d’une stratégie de négociation collective encore employée aujourd’hui. Pour plus d’information, consultez cet article de L’Encyclopédie canadienne.

16 septembre (1912) : Grève des houilleurs sur l’île de Vancouver

Des mineurs ont quitté le travail pour manifester contre le congédiement d’un tavailleur à la suite de préoccupations en matière de sécurité et de demandes de reconnaissance syndicale. Des Chinois, des Américains et des Britanniques ont été embauchés comme briseurs de grève. Plus d’une entreprise était visée, les tensions ont monté et une émeute a éclaté. Une milice provinciale de la C.-B. a été appelée à rétablir la paix. Pour plus d’information, consultez cet article de l’Encyclopédie canadienne.

23 septembre (1873) : Fondation du Canadian Labour Union

Le Canadian Labour Union a été la première tentative au Canada de fonder une centrale syndicale. Il s’agissait d’une coalition réunissant tous les syndicats du pays, un peu comme le Congrès du travail du Canada d’aujourd’hui. L’adoption de lois favorables aux travailleurs et la croissance du mouvement syndical étaient les principaux objectifs poursuivis par le CLU. Pour plus d’information, consultez cet article,/a> de L’Encyclopédie canadienne.

24 septembre (1963) : Fondation du Syndicat canadien de la fonction publique

Le SCFP est né d’une fusion de deux anciens syndicats de la fonction publique. L’organisation syndicale résultant de la fusion compte alors 83 000 membres lors de son congrès inaugural. Aujourd’hui, il compte quelque 600 000 membres et représente le plus grand syndicat au Canada. Pour plus d’information, cliquez ici pour des photos et des vidéos ou encore consultez cet article de L’Encyclopédie canadienne.

25 septembre (1997) : 25 000 personnes participent à des journées d’action à North Bay (Ontario)

L’énorme manifestation à North Bay s’inscrivait dans une campagne provinciale menée par le milieu syndical et des groupes communautaires pour dénoncer le cruel programme d’austérité mis de l’avant par le premier ministre ontarien de l’époque, Mike Harris. Élu par une forte majorité après le passage du NPD dirigé par Bob Rae, Harris a aliéné les syndicalistes en imposant moult compressions et réductions de salaire en réponse à une difficile récession. Harris n’a perdu aucun temps pour sabrer dans les prestations d’assurance-chômage, l’éducation et d’autres services publics. En réaction, une coalition publique s’est formée spontanément pour organiser des manifestations de masse (dont une sans précédent ayant réuni 100 000 personnes à Hamilton) et des grèves d’un jour entre 1995 et 1998.

29 septembre (1931) : Trois décès pendant la grève des houilleurs à Estevan

Alors que des membres du Mine Workers’ Union of Canada étaient en grève à Bienfait (Saskatchewan) pour faire annuler des diminutions salariales imposées par les mines de charbon de la région, le maire d’Estevan a interdit une manifestation et fait appel à la GRC. Trois mineurs ont été assassinés. Pour plus d’information, consultez cet article de L’Encyclopédie canadienne.