Ce mois-ci dans l'histoire de l'AIM : novembre 2015

Cliquez sur un événement dans le calendrier pour obtenir plus d’information à son sujet.

Cliquez ici pour d’autres mois et plus d’histoire

November 1 November 2 November 3 November 5 November 6 November 10 November 23 November 28 November 29 November 30

Thème du mois de novembre :
C’est ce que nous faisons

Canadair années 1970

Qui fabrique plus de lave-vaisselle industriels en Amérique du Nord que quiconque? Qui fabrique les bâtons et l’équipement de hockey pour la LNH depuis plus longtemps que quiconque? Qui construit des trains d’atterrissage d’aéronefs qui permettent plus de 30 000 atterrissages et décollages par jour à l’échelle mondiale? Qui construit le meilleur bombardier à eau au monde? Qui répare, entretient et remet en état les camions utilisés par les installations canadiennes d’exploitation des sables bitumineux? Qui contrôle la sûreté d’un plus grand nombre de passagers dans les aéroports canadiens que quiconque? La réponse à toutes ces questions est la même : des membres de l’AIM Canada!

Qu’il s’agisse de lave-vaisselle pour Hobart Industries à Owen Sound (Ontario), de bâtons de hockey professionnels pour Sherwood Industries, de trains d’atterrissage pour Messier Dowty à Ajax et à Montréal, de réparation de pneus de camions à benne de 100 tonnes dans les sables bitumineux ou de contrôles de sûreté dans les aéroports canadiens, les membres de l’AIM sont au poste et font le travail.

À bien y penser, il n’y a pas grand-chose que nos membres ne peuvent pas faire et nous en sommes fiers!

Sections locales de l’AIM ayant obtenu leur charte durant le mois de novembre :

1 novembre : SL1863 Goderich ON (1944), SL2738, Montreal QC (1983)
13 novembre : SL835 Saint John NB (1941)
22 novembre : SL1673 Brantford ON (1946)
29 novembre : SL714, Winnipeg MB (1939)

 

1er novembre (1944) : L’AIM recrute Champion Road Graders

Joueur de longue date dans le paysage manufacturier de l’Ontario, Champion Road Graders emploie quelque 450 membres de l’AIM à son usine canadienne de Goderich (Ontario) au moment où l’employeur met la clé dans la porte de l’usine en 2010. Aujourd’hui la propriété de Volvo, la compagnie transfère tout le travail à une usine située à Shippensburg, dans l’État de la Pennsylvanie. Dans la foulée d’une vague de compressions mondiales, des emplois sont également perdus en Belgique et en Suède. Selon le représentant de l’AIM Jim Nugent, rien n’a annoncé la fermeture de l’usine. « La direction locale nous parlait d’investir il y a quelques mois à peine. » Pour plus d’information, consultez cet article (en anglais seulement).

 

2 novembre (1936) : Création de la CBC

Le premier réseau radiophonique du Canada est constitué de six stations exploitées par la Compagnie de chemins de fer nationaux. Il est à toutes fins pratiques sur le bord de disparaître en 1929, et des intérêts américains se mettent à acheter des stations indépendantes pour ensuite les inonder de programmation américaine. La Commission Aird propose un système public de radiodiffusion en 1929. En 1932, le gouvernement crée la Canadian Radio Broadcasting Commission (CRBC), qui prend le contrôle des six stations du CN. En 1936, la CBC voit le jour en vertu de la Loi canadienne sur la radiodiffusion. Pour plus d’information, consultez cet article de L’Encyclopédie canadienne.

 

3 novembre (1908) : Fondation du Fishermen’s Protective Union à Terre-Neuve

Fishermen's Protective UnionLe leader syndical Sir William Ford Coaker organise les travailleurs des pêches sur la côte nord-ouest de Terre-Neuve et fonde le Fishermen’s Protective Union, qui représentera 20 000 membres en 1914. Sir Coaker fait campagne selon une plateforme syndicale dans le cadre des élections générales de 1913 et finit par être nommé au conseil des ministres. Les forces économiques en place après la Première Guerre mondiale lui refusent de réglementer l’industrie des pêches et d’ainsi améliorer la qualité de vie des pêcheurs. Pour plus d’information sur Sir Coaker, consultez cet article de L’Encyclopédie canadienne.

 

5 novembre (2014) : San Francisco augmente le salaire minimum à 15 $ l’heure

San Francisco devient une des premières villes dans le cadre d’un mouvement national à hausser le salaire minimum. Le mouvement « Fight for $15 » a vu le jour en 2012 à l’initiative de travailleurs de restauration rapide et s’est depuis étendu à des millions d’autres travailleurs. Ce mouvement contraint même des employeurs comme WalMart à hausser certains salaires. Pour plus d’information, consultez cet article tiré du site Web d’Unifor. Vous pouvez aussi consulter le site Web du mouvement « Fight for $15 » (en anglais seulement).

 

6 novembre (1945) : Blocus contre Ford à Windsor (Ontario)

BlocusLa grève historique contre la Ford Motor Co. à Windsor dure de septembre à décembre et permet de cimenter le droit d’organisation des travailleurs par l’adoption de la formule Rand. Cette formule garantit la sécurité syndicale. Bien que la police tente d’aider la compagnie à mettre fin à la grève, les travailleurs de l’usine décident d’ériger un blocus au centre-ville de Winnipeg et à l’usine elle-même. Ils bloquent les rues en abandonnant leurs voitures verrouillées. Pour plus d’information sur la grève contre Ford, consultez cet article de L’Encyclopédie canadienne.

 

10 novembre (1983) : Mobilisations de masse en C.-B.

Les enseignants font pencher la balance lorsqu’ils se joignent à des fonctionnaires provinciaux sur la ligne de piquetage. Ainsi, des centaines de milliers de syndiqués prennent les rues d’assaut. Pour plus d’information sur ce geste de solidarité, consultez cet article de L’Encyclopédie canadienne.

 

23 novembre (1921) : La C.-B. adopte la Maternity Protection Act

En vertu de la Maternity Protection Act, il devient obligatoire pour les travailleuses de prendre un congé de maternité de six semaines après avoir accouché. Cela représente à l’époque une mesure progressiste marquant une première mondiale en matière de congés de maternité. La loi a depuis été mise à jour. Pendant des années, la Maternity Protection Act figure parmi les lois les plus progressistes en matière de congés parentaux.

 

28 novembre (1998) : L’Ontario adopte la Loi visant à empêcher la syndicalisation

C’est une marque de commerce du gouvernement conservateur dirigé par le premier ministre ontarien Mike Harris. Non seulement il diabolise quiconque touche des prestations d’aide sociale, mais aussi fait tout pour les empêcher d’améliorer leur sort. En modifiant le système d’aide sociale de l’Ontario, notamment le programme Ontario au travail, Harris tente d’obliger les prestataires d’aide sociale à travailler en échange des prestations qu’ils reçoivent. Cependant, c’est en 1998 qu’il frappe le fond du baril lorsque son gouvernement fait adopter une loi empêchant la syndicalisation.

 

29 novembre (1939) : L’AIM recrute une première section locale du côté d’Air Canada

première section locale du côté d’Air CanadaLa section locale 714 est la première section locale de l’AIM du côté de Lignes aériennes Trans-Canada. Elle représente des travailleurs dans l’Ouest canadien. Leurs homologues dans l’Est font vite de les rejoindre. Aujourd’hui, l’AIM représente des milliers d’employés d’Air Canada et c’est le plus important syndicat à négocier avec cette compagnie aérienne.

 

November 30: Thousands protest austerity in Quebec (2014)

Des dizaines de milliers de personnes prennent d’assaut les rues de Montréal et de Québec pour manifester contre le programme d’austérité mis de l’avant par le gouvernement de la province. Organisée par une coalition formée de syndicats et de groupes communautaires, la manifestation reçoit même l’appui des policiers dépêchés pour contrôler les foules. Ces policiers vont jusqu’à apposer des collants dénonçant la réduction des pensions sur leur veste pare-balles. Pour plus d’information, consultez cet article de La Presse.