Audiences du Sommet économique régional à Alma - Le Pacte social entre RTA et la région doit être renouvelé

Alma, mardi le 28 avril 2015 – Dans le cadre des audiences sur le Sommet économique régional, la section locale 9490 du Syndicat des Métallos, représentant les 700 travailleurs de l’usine de Rio Tinto Alcan à Alma, plaide pour un renouvellement du Pacte social entre RTA et la région.

Dans son mémoire qui sera déposé ce soir à 18h à l’hôtel Universel d’Alma, la section locale presse Québec de se montrer plus exigeant à l’égard de RTA. «De moins en moins d’emplois découlent de la production d’aluminium, les procédés évoluent et c’est normal. Mais la région perd au change. Si RTA veut maintenir ses avantages et en avoir de nouveaux, elle doit créer plus d’emplois, maximiser les retombées économiques avec davantage de transformation et faire preuve de bonne volonté en mettant fin à l’obligation pour Hydro-Québec d’acheter les surplus d’électricité en cas de conflit de travail », voilà le message que livre le président de la section locale 9490, Alexandre Fréchette.

En 1962, la compagnie échappait à la nationalisation entre autres parce que ses barrages faisaient travailler 12 000 personnes. Aujourd’hui, la multinationale emploie dans la région moins de 5000 personnes. En plus d’échapper à la nationalisation, la compagnie s’est vu octroyer des avantages additionnels en 1984, 1998 et 2006, sous la forme de faibles redevances hydrauliques, de baux sur une très longue durée, d’avantages fiscaux et de prêts sans intérêt. Il semble qu’elle soit à nouveau en demande. «Ce serait la moindre des choses que la compagnie n’abuse pas de la bonté des Québécois et renonce à vendre ses surplus d’électricité à Hydro-Québec en période de conflit de travail, alors que les Québécois n’en ont même pas besoin», poursuit Alexandre Fréchette.

Le président de la section locale sera disponible pour des entrevues aujourd’hui et demain matin. Une copie du mémoire peut être fournie sur demande.